Titre

Avalanche

alias Astroslide
Auteur Frank W. Sinden  
Éditeurs MB  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Parker Brothers  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1966
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique vidéo en ligne
Mécanismes collecte, combinaisons, combinatoire, fonctionne sans pile, gravitation universelle, machinerie, maîtrise
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, rayon A
Spiel der Spiele Meilleur jeu familial 2004
Règle du jeu
Ressources


Brevet ou modèle


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Tric Trac

1966 : Avalanche

Derrière des apparences trompeuses de jeu d'habileté, Avalanche est en fait un jeu complexe de combinatoire.

Trois règles sont proposées.

La première consiste à obtenir le premier une carte complète. On choisit une bille et on la place dans un trou. Parmi toutes les billes qui tombent éventuellement, on peut prendre toutes celles qui permettent de compléter sa carte, dans l'ordre de lecture communément admis en occident, soit de gauche à droite et de haut en bas. Parmi les billes non prises, chacun des joueurs suivants pourra prendre celles qui conviennent à sa carte. Les éventuelles billes non utilisées sont remises dans le pot commun.

La deuxième règle, pour les plus jeunes joueurs, néglige l'ordre d'arrivée.

C'est la troisième règle, Avalanche 5, qui est à mon avis la plus intéressante. Chaque joueur reçoit en début de partie trois billes de chaque couleur. À son tour de jeu, le joueur met autant de billes que nécessaire jusqu'à ce qu'une avalanche se produise. Il prend alors les billes qu'il a fait tomber. Le premier joueur, qui possède exactement cinq billes d'une couleur et aucune autre, gagne la partie. On le voit, cette variante est réservée aux experts.

Quelques esprits chagrins diront que, de temps à autre, les bascules ne réagissent pas comme leur science l'aurait prévu. C'est probablement parce qu'ils n'avaient pas pris en compte la totalité des paramètres : les frottements, la différence de température entre la bille tenue trop longtemps en main et la bascule sur laquelle elle vient buter, l'élasticité des matériaux, etc. Ces mauvais esprits invoquent le hasard alors qu'il ne s'agit que de déterminisme et d'ignorance de leur part. Que n'iraient-ils inventer pour expliquer leur défaite ?

2004 : Astroslide

Nouvelle édition en Allemagne, mais pas en France (à ma connaissance).

 

François Haffner
25 octobre 2009