Titre

Blackout

Auteur Wolfgang Kramer  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1996
Joueurs 3 à 7
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristique non vu ailleurs
Mécanismes ambiance, bouchons et totems, observation, rapidité, vivacité, salade de jeux
Thèmes animaux, animaux sauvages, singes et lémuriens
Emplacements jeu commençant par B, réserve B
Règle du jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Blackout est une fantaisie créée par Wolfgang Kramer et illustrée par Franz Vohwinkel.

Le jeu a été conçu par le service Promotion de Ravensburger, dans le cadre du 27e Concours international pour la jeunesse, sponsorisé par huit banques européennes.

Blackout est un mélange de jeux classiques de potaches ou de colonies de vacances. Un joueur jette un dé, et avance un pion qui arrive sur une case. La case atteinte détermine une épreuve.

Sur une case « ? », les joueurs doivent s'interpeller par des surnoms qu'ils se sont donnés préalablement, et annoncer un certain nombre de choses dans un ordre précis. Le premier qui se trompe prend un jeton de pénalité. L'épreuve est de toute évidence inspirée de La Vache qui tache !
Sur la case « ! », chacun doit saisir un singe trônant au centre du jeu. Il manque évidemment un singe par rapport au nombre de participants. On reconnaît le Jeu du bouchon.
Sur la case « Concert », un chef d'orchestre annonce « Concert de violons » ou « Concert de flûtes » ou « Concert de pianos ». Tous doivent s'exécuter et mimer l'instrument. Le chef d'orchestre peut tromper les autres joueurs en mimant un autre instrument. S'il ne dit pas « Concert de… » mais simplement « Clavecin » ou « Tuba », les joueurs doivent continuer à mimer l'instrument précédent. S'il annonce enfin « Concert de singes », chacun doit saisir l'un des singes au centre de la table. L'épreuve ressemble beaucoup à Jacques a dit.
La case « Mémorisation » impose de jouer aux énumérations. Le jeu est inspiré du classique « Dans mon panier, j'emporte… ». Sur la case « Vacances », par exemple, le premier joueur annonce ce qu'il fait en vacances. Le suivant doit reprendre son histoire et ajouter un élément, et ainsi de suite. Le premier qui se trompe prend une pénalité.
La dernière case possible, enfin, permet de changer de surnom, pour ajouter un peu à la confusion.

Toutes les épreuves correspondent à des jeux éprouvés. Aucun n'est vraiment original, mais l'ensemble est assez cohérent, et provoque pas mal de rires. N'est-ce pas l'essentiel ?

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009