Titre

Comme des mouches

alias Babypartiz
Auteur Philippe des Pallières  
Éditeurs Asmodee  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Babybel  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Lui-même  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2003
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristique variante
Mécanismes choix simultané, enchères
Thèmes animaux, animaux sauvages, insectes et arachnides
Emplacements jeu commençant par C, rayon C, tiroirs du rayon C
Festival de Cannes Sélectionné 2003
Fest. de Saint-Herblain Sélectionné 2004
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Rarement des mouches ne se sont fait autant attendre !

Comme des mouches, édité par Lui-Même, la maison d'édition de l'auteur, attendait depuis longtemps de sortir, et les bookmakers  prenaient des paris sur l'ordre d'arrivée de Comme des Mouches ou Mare Nostrum. Tous deux étaient effectivement annoncés depuis très longtemps, et se heurtaient à des problèmes similaires de fabrication.

Philippe des Pallières se promenant volontiers avec la maquette (d'où l'intérêt de la gamme « Kangourou »), j'avais eu l'occasion, comme beaucoup d'autres, d'y jouer avant sa sortie. J'avais bien entendu été séduit pas la beauté des cartes, et par les règles subtiles et légèrement vicieuses du jeu, qui se situe à la limite du jeu d'enchères et de bluff.

   

Dans un jeu d'enchères traditionnel, c'est le plus gros enchérisseur qui l'emporte. Dans Comme des mouches, chacun prend un nombre choisi de mouches dans sa main, et tous doivent ensuite parier sur le nombre total de mouches qui auront été jouées. C'est le joueur qui aura trouvé le nombre exact, ou le plus proche, qui remportera la carte.

Quelques cartes spéciales remuent un peu la partie. Mais l'essentiel de l'intérêt du jeu réside dans les annonces, qui se font à la mêlée. Après que le premier joueur a indiqué sa prévision, tous les autres joueurs peuvent annoncer dans l'ordre qu'ils souhaitent. Annoncer plus tard permet de mieux évaluer le total. En revanche, en cas d'annonces gagnantes égales, c'est celui qui aura misé le plus de mouches et, en deuxième départage, le premier annonceur, qui gagne la carte.

Je finirai malheureusement cette critique par un point négatif. La règle précise que le premier joueur est le plus léger. Ceci amène deux réflexions. Philippe des Pallières ou François Haffner ne peuvent-ils donc jamais commencer une partie ? Où est la balance pour départager les litiges ? Vous le voyez, le jeu n'est pas parfait…

Variante Escale à jeux

Les cartes spéciales arrivent parfois trop tôt ou trop tard. Vous pouvez essayer la variante suivante :

Un joueur qui gagne une carte spéciale qui lui semble inutile, peut la retourner devant lui. Elle vaudra alors 2 points. Le joueur doit décider s'il transforme sa carte spéciale en points aussitôt qu'il la gagne.

Babypartiz : mini-édition par Babybel

Si le thème est modifié, la règle reste la même. Le but n'est plus d'attraper des mouches, mais de manger des « Mini-Babybels » dans des lieux enchanteurs : à la plage, en pique-nique, dans un stade de foot…

Prédécesseur, inspiration

Bibliographie

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
26 septembre 2010