Titre

Cubulus

alias Die-Check
Auteurs Benedict Einstein  
Benoît Launier  
Éditeur BFM  
Année 1972
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h
Caractéristiques dés, jeu de pions, outrecuidant, pions en forme de dé, tablier carré et pions, tablier 9 x 9 cases et pions
Mécanismes combinatoire, gain par capture, maîtrise
Emplacements jeu commençant par C, réserve C
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Cubulus

La boîte de Cubulus affirme sans vergogne : « Le jeu de stratégie du xxie siècle ».

Peut-être faut-il attendre jusque là ? Peut-être faudra-t-il attendre la fin du xxie siècle ?

Les pions se déplacent selon le même mécanisme que dans Duel, en roulant sur eux-mêmes d'un nombre de cases indiqué par le nombre apparent avant le déplacement.

Deux pièces originales couvrent deux cases. Le but est de faire « Mat » le Chef de l'adversaire.

Assez conventionnel.

Die-Check

Il existe plusieurs différences notables entre Die-Check et Cubulus :

  • Alors que Cubulus s'affirme comme « Le jeu de stratégie du xxie siècle », Die-Check est « Le jeu qui surclasse les échecs » et « le jeu le plus stratégique et captivant de tous les temps », « déclaré par les critiques : "Le jeu du xxie siècle" ». C'est vrai, Après tout, pourquoi se limiter à « … de stratégie » ?
  • L'auteur crédité est différent : Benedict Einstein au lieu de Benoît Launier.
  • La pièce principale est une sorte de cube arrondi posé sur une base alors que celle de Cubulus est une pyramide.
  • Le jeu est en bois peint au lieu de bois verni.

Un véritable amateur se doit d'avoir et Cubulus et Die-Check, ce qui lui permettra de proclamer, sans forfanterie, qu'il possède les deux meilleurs jeux du monde !

Ne pas confondre…

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
3 juin 2012