Titre

Copa - Kala

alias Kala
Auteurs Daniel Krieg  
Steffen Mühlhäuser  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Steffen Spiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2013
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques jeu de pions, jeu de semailles, tablier carré et pions, tablier 4 x 4 cases et pions
Mécanismes combinatoire, gain par élimination, maîtrise
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Deux ans avant Five Tribes, Daniel Krieg et Steffen Mühlhäuser revisitent les jeux de semailles en abandonnant le tablier circulaire pour un tablier à deux dimensions.

Pour profiter pleinement du jeu, oubliez la règle fournie dans la boîte et qui peut générer des parties interminables. C'est celle que l'on peut trouver sur le site de l'éditeur (et que vous pouvez télécharger depuis le lien adéquat) qu'il faut utiliser.

L'idée générale est de semer quatre haricots en partant toujours de son propre bol, en ligne droite, en faisant éventuellement un coude. Quand on parvient à poser son quatrième haricot dans un bol qui en contient au final au moins quatre, on est en droit de les récolter et donc d'en récupérer en réserve. Celui qui voit sa réserve s'épuiser au point de ne plus disposer de quatre haricots au début de son tour perd la partie.

Quelques règles viennent complexifier notre affaire, offrant par exemple une possibilité de tour supplémentaire.

Le jeu est très astucieux. C'est indiscutablement le meilleur des quatre jeux proposés dans la boîte.

Copa : 18 coupelles, 80 haricots et 4 jeux

Kala est l'un des quatre jeux proposés dans la boîte Copa.

Les autres jeux sont :

Système de jeu ou compilation utilisé

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
24 janvier 2016