Titre

Dixit

Auteur Jean-Louis Roubira  
Éditeurs Libellud  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Paille Éditions  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2008
Joueurs 3 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques multiprimé, cartes, pièce de musée
Mécanismes imagination, vote
Emplacements jeu commençant par D, réserve D
Festival de Cannes Jeu de l’année 2009
Festival Chamboultou Chamboultou d’argent 2009
Les Trois Lys Lys Grand Public 2009
Trophée Flip Parthenay Super Trophée 2009
Trophée Ambiance 2009
Pion d’Or Pion de Diamant
(3 000 000 d’ex.) 2019
Spiel des Jahres Jeu de l’année 2010
Spiel der Spiele Meilleur jeu familial 2010
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumés
Ressources


Le jeu sur 3 minutes pour un jeu


Le jeu sur BDML


Les jeux sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources
Une présentation par Bruce Demaugé-Bost  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Il est des jeux auxquels on a envie de jouer rien qu'en voyant leur boîte. Dixit en fait partie. L'emballage, le contenu, les illustrations, la clarté de la règle : pas une seule fausse note dans ce qui est, disons-le sans ambages, un jeu de société poétique extraordinaire.

Quatre-vingt-quatre cartes véritables œuvres d'art, réalisées par Marie Cardouat, servent de support surréaliste à l'expression des joueurs. Chacun prend en main six illustrations. À son tour, il choisit celle qui l'inspire le plus, et élabore une phrase censée permettre à certains de ses adversaires de la retrouver. Les autres joueurs extraient de leur jeu la carte qui leur semble le mieux correspondre à la phrase énoncée. Les images choisies sont ensuite mélangées, étalées, puis chacun vote (sauf le joueur initial, bien entendu) pour ce qu'il croit être la carte originale.

Il est également possible, au lieu d'énoncer une phrase, de chantonner ou siffloter un air, de faire un mime etc. Vous n'êtes limité que par votre imagination.

Le mécanisme de comptage des points est particulièrement fin et bien réglé, puisque, tout comme dans Ostrakon, Bonne Question ! ou Barbarossa, il interdit de tomber dans la facilité : le joueur qui donne trop d'indices est le seul à ne pas marquer de points, et il en est de même si sa phrase est tellement peu comprise que personne ne retrouve la carte de départ. Les adversaires ayant proposé une illustration recueillant des votes marqueront des points, à l'aide de leur petit lapin coloré qui saute de nénuphar en nénuphar à l'intérieur de la boîte (quand on vous dit que c'est un jeu surréaliste !)

L'auteur, pédopsychiatre à Poitiers, a testé Dixit auprès d'adolescents en échec scolaire, et a pu observer la mise en confiance et des effets à caractère thérapeutique de ce jeu. Il aborde ce sujet dans une longue interview, fort instructive, sur le site de l'éditeur.

Inspiré comme Bluffer ou C’est du délire du traditionnel Le Jeu du dictionnaire, Dixit instaure une ambiance particulière, faite d'émerveillement, d'intense réflexion, de doute, et de l'impression d'accéder à chaque tour à la résolution d'une énigme.

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître ! La toute nouvelle maison d'édition Libellud du Poitevin Régis Bonnessée, a placé la barre sacrément haut…

2010 : Dixit 2

L'un des titres les plus recherchés lors du Festival de Cannes 2010 n'était pas un jeu mais une extension. Dixit 2 est un ensemble de quatre-vingt-quatre nouvelles cartes, toujours dessinées par Marie Cardouat. Les petits veinards qui étaient sur la Côte d'Azur ont même pu récupérer une quatre-vingt-cinquième carte, éditée pour l'occasion.

Doubler le nombre de cartes revient à démultiplier considérablement le nombre de possibilités et de rencontres.

Il arrivera bien un moment où il faudra racheter le jeu de base, tant les cartes auront été usées par les innombrables parties ! Dixit est un jeu qui ne montera probablement jamais au grenier.

Ne pas confondre…

Bibliographie

  • Plato n° 24 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 24 »
  • Plato n° 33 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 33 »
  • Plato n° 122 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 122 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Bruce Demaugé-Bost
14 décembre 2008
28 juin 2010