Titre

Indigo

Auteur Reiner Knizia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2012
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques jeu de pions, tablier d’hexagones et pions, tablier de 61 hexagones et pions
Mécanismes collecte, gain par score
Emplacements étagères du rayon I, jeu commençant par I, rayon I
Festival de Cannes Sélectionné 2013
Spiel der Spiele Meilleur jeu familial 2012
Règle du jeu
Résumé
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Il est difficile, quand on découvre Indigo, de ne pas évoquer Bombay Bazar. Les deux proposent de réaliser des circuits à base de tuiles hexagonales. Et on trouve des éléphants sur les deux illustrations de couverture. La nature des tuiles est cependant différente : chacune comporte ici trois chemins et donc six sorties. Il n'y a par conséquent pas de pose impossible.

Le but du jeu est de récupérer les plus beaux joyaux. Pour cela, on pose à tour de rôle une tuile et les joyaux qui voient un chemin s'ouvrir devant eux doivent avancer. Lorsqu'un joyau sort, il revient au(x) joueurs(s) qui contrôle(nt) le bord concerné.

Indigo est assez hasardeux, la pioche des tuiles pouvant ruiner un projet ambitieux. On peut adopter tout de suite la variante qui consiste à avoir deux tuiles en main au lieu d'une seule. Indigo est prévu pour deux à quatre joueurs, mais il est très différent selon le nombre : très tactique à deux, il est moins intéressant à quatre où le désagréable phénomène de « faiseur de roi » est possible. La configuration la plus intéressante est, à mon avis, celle proposée en alternative pour trois joueurs, où on ne partage pas les bords.

Un défaut qui aurait pu être facilement évité : les perles jaunes, vertes et bleues semblent toutes de la même couleur lorsqu'elles sont posées sur le chemin bleu foncé. Dommage.

Bibliographie

  • Plato n° 48 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 48 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
29 avril 2012