Titre

Isle of Skye - De Laird à Roi

Auteurs Andreas Pelikan  
Alexander Pfister  
Éditeur Funforge  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2015
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h
Caractéristique multiprimé
Mécanismes enchères, partage territorial
Emplacement étagères du rayon I
Deutscher Spiele Preis 7e Prix 2016
Kennerspiel des Jahres Jeu de l’année connaisseurs 2016
Swiss Gamers Award 5e prix 2015
Règle du jeu
Vidéorègles
Résumé
Ressources


Le jeu sur Les Avenjoueurs


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Myludo


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
                 

Isle of Skye - De Laird à Roi mélange intelligemment plusieurs mécanismes :

Le jeu s'explique facilement et les parties dépassent rarement une demi-heure. Chaque partie est différente : quatre méthodes d'attribution de points de victoire sont tirées au sort et même l'ordre de tirage modifie la partie.

À chaque tour, les joueurs parviendront à ajouter de une à trois tuiles dans leur composition personnelle. L'idée est de placer celles qui permettront de gagner le plus de points selon les méthodes de comptage tirées en début de partie.

Toute la subtilité du jeu réside en un original mécanisme de mise à prix des tuiles. Chacun doit mettre des tuiles en vente mais il ne sera possible d'en acheter qu'une seule. Les tuiles vendues rapportent de l'or mais, du coup, elles ne viendront pas embellir votre contrée. Vous ne pourrez placer que la tuile que vous aurez éventuellement achetée ainsi que celles que vous n'aurez pas vendues mais qui vous coûteront le prix que vous en aviez fixé. En fixant un prix important, vous augmentez votre chance de garder la tuile et donc de l'intégrer à votre contrée. mais en même temps, vous vous ruinez.

L'ordre du jeu est important. Si vous êtes le premier, vous ne pouvez acheter qu'avec l'argent gardé en main. Il est difficile à la fois de garder une somme importante en main pour acheter une tuile intéressante et de fixer des prix importants aux tuiles que vous aimeriez ne pas voir vendues. Lorsque vous êtes parmi les derniers à jouer, vous pouvez espérer avoir gagné de l'argent par la vente d'une ou de vos deux tuiles, ce qui vous permettra d'acheter une tuile adverse intéressante. Beaucoup de choix, de décisions à prendre et de dilemmes à régler.

Incontournable.

Bibliographie

  • Plato n° 84 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 84 »
  • Plato n° 115 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 115 »
                 

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
12 juin 2016