Titre

Leo muss zum Friseur

alias Leo va chez le coiffeur
Auteur Leo Colovini  
Éditeur Abacusspiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2016
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados
Durée 30 min
Mécanismes coopération, mémoire
Thèmes Afrique, animaux, animaux sauvages, crocodiles, alligators, grands félins, lions, oiseaux, perroquets, rhinocéros, zèbres
Emplacements étagères du rayon L, jeu commençant par L, rayon L
Kinderspiel des Jahres Sélectionné 2016
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Mon petit LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Décidément, Leo Colovini aime les jeux de parcours. L'installation de Leo muss zum Friseur a un petit air de celle d'Atlantis. Mais la comparaison s'arrête là.

Leo muss zum Friseur (que l'on pourrait traduire par Leo va chez le coiffeur) nous raconte l'histoire du lion Leo qui doit impérativement aller se faire éclaircir la crinière, tellement longue qu'il va finir par se prendre les pieds dedans. Le souci, c'est que Leo est bavard et que quand il croise un ami sur le chemin du salon de coiffure, il ne peut pas s'empêcher de parler avec lui pendant des heures. Et je ne vous parle pas de la lionne avec qui il reste cinq longues heures (la veinarde). Le souci, c'est que pendant que le temps s'écoule, la journée avance et Bobo le coiffeur ferme à 8 heures du soir.

Pour rejoindre le salon de coiffure avant l'heure fatidique, et en partant à 8 heures du matin, il faut perdre moins de 12 heures. C'est mathématique ! Et pour cela, il faut éviter tant que faire se peut les rencontres dispendieuses en temps.

Les joueurs coopèrent pour trouver quelle carte permettrait d'économiser le temps, soit en arrivant sur une tuile de panneau indicateur, soit en arrivant sur une tuile de même couleur que la carte jouée. Ils disposent pour cela de cinq journées qui sont autant de tentatives pour arriver chez Bobo le coiffeur sans perdre de temps. Après chaque tentative infructueuse, il faudra se souvenir des tuiles retournées pour en tirer le meilleurs parti.

Un peu de chance, beaucoup de mémoire et de très belles illustrations. Le jeu est destiné aux enfants mais les parents se joindront volontiers à eux. C'est l'avantage d'un jeu coopératif : pour une fois, les parents vont pouvoir gagner à un jeu faisant appel à la mémoire !

Bibliographie

  • Plato n° 92 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 92 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
29 janvier 2017