Titre

Manitou

Auteur Günter Burkhardt  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Goldsieber Spiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1997
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Thèmes Far West, histoire
Emplacements jeu commençant par M, rayon M, tiroirs du rayon M
Deutscher Spiele Preis 10e Prix 1997
Spiel des Jahres Sélectionné 1997
Règle du jeu
Ressources


Jouer en ligne sur BSW


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

À la tête d'une tribu indienne, vous devez rapporter à manger pour l'hiver. C'est donc à la chasse aux bisons que vous convie Manitou.

 

Chacun dispose de 21 cartes. Onze chasseurs, numérotés de 1 à 10 avec deux fois le 5, sont chargés d'aller chercher les provisions. Dix guerriers se chargent, quant à eux, de faire prisonniers les chasseurs et guerriers adverses.

Au début de la chasse, on prépare les bisons face cachée. Les gros bisons rapportent entre 9 et 13 points, tandis que les petits bisons rapportent de 1 à 7 points. On ne connaîtra leur valeur exacte que quand on récupérera leur dépouille. C'est la petite part de hasard du jeu.

Chacun choisit parmi ses 21 cartes (ou ce qui lui en reste) les 8 cartes qui participeront à la saison de chasse. Il y aura en tout 3 saisons, et toutes les cartes pourront participer à toutes les saisons. Chacun à son tour pose alors une carte face visible devant une des trois chasses qui sont proposées à chaque saison. Les chasseurs rivalisent pour emporter la nourriture. C'est celui qui aura mis la plus grande force en chasseurs devant un troupeau qui l'emportera ou en prendra la plus grande part lors du partage éventuel. Les guerriers protègent leurs chasseurs, et essayent de faire prisonniers les guerriers et chasseurs des adversaires. Il existe une hiérarchie circulaire subtile entre les 5 types de guerriers. Le plus puissant est indéniablement le Grand Chef, mais chacun n'en possède que 2, et il est battu par… la Squaw !

Il faut toujours bien veiller à l'équilibre. Manitou n'est pas un jeu de brutes où la force seule l'emporte.
À la fin de la saison, on résout les conflits. Chaque troupeau de bisons est partagé entre le meilleur et l'éventuel second chasseur, c'est-à-dire ceux qui ont déposé le plus de points « Chasseur » devant le troupeau. Mais le joueur qui aura joué le plus de points « Chasseur » au total devra subir une désertion infamante, qui lui fera perdre 10 points !
Le dernier guerrier de chacune des trois chasses fera prisonniers tous les chasseurs et guerriers adverses, même s'ils ont gagné le garde-manger. D'une part le joueur gagne 1 point par carte adverse capturée, d'autre part les joueurs qui perdent leurs prisonniers voient maintenant leur choix se réduire pour les prochaines chasses.

Le jeu est beau, assez simple à expliquer, et les parties sont assez rapides. Que demander de plus ?

Ne pas confondre…

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009