Titre

Mauerbauer

Auteur Leo Colovini  
Éditeurs Hans im Glück  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Schmidt  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2006
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 45 min
Mécanisme objectif secret
Thèmes histoire, Moyen Âge, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon M, jeu commençant par M, rayon M
Deutscher Spiele Preis 7e Prix 2006
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

On est d'abord conquis par le très beau matériel de jeu contenu dans la boîte de Mauerbauer. Puis on se laisse convaincre par une règle simple, qui offre cependant une large palette de possibilités de jeu.

Quelques intégristes regretteront la présence de dés. Le joueur conserve malgré tout de grandes possibilités de décisions à prendre entre la pose des murs, le choix de la deuxième tour, le choix du côté où il place les maisons.

Le jeu rappelle un peu, par certains côtés, un excellent jeu un peu méconnu du même auteur, Leo Colovini : Alexandros.

Merci aux traducteurs

Le jeu est facilement pris en main grâce une règle bien traduite par Loïc Boisnier, et agréablement mise en page par Rodolphe Pueyo. On ne pense jamais assez à remercier les traducteurs, qui nous permettent de bénéficier de jeux inaccessibles à la plupart des joueurs sans leur aide.

N'hésitez pas à envoyer un petit coucou aux traducteurs dont vous voyez le nom en bas d'une règle trouvée sur Internet. Ces traducteurs amateurs ne sont généralement pas rétribués. Ils sont tout au plus remerciés par une ou deux boîtes de jeux. Un mot de remerciement  les touche généralement et ne vous coûte pas bien cher. Alors pourquoi se priver ?

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009