Titre

New York 1901

Auteur Chénier La Salle  
Éditeurs Blackrock Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Blue Orange  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2015
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristiques pentominos et polyformes, variante
Mécanisme gain par score
Thèmes New York, urbanisme, construction, villes
Emplacements étagères du rayon N, jeu commençant par N, rayon N
Règle du jeu
Vidéorègles
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

New York et ses gratte-ciel ont donné prétexte à de nombreux jeux de société, souvent intéressants. On peut citer Manhattan, Skyline of the World ou New York (dont je recherche une règle en français ou en anglais).

Si la règle de New York 1901 est assez facilement abordable, cela ne signifie pas que je jeu soit si simple. Il est facile à apprendre et à jouer mais mettre en place des tactiques et stratégies gagnantes est bien plus difficile. À moins d'être extrêmement doué, il vous faudra une ou deux parties pour percevoir les possibilités du jeu.

Le tour d'un joueur consiste en une seule action. Soit il prend une carte de la pioche visible, auquel cas il peut lancer un chantier ou une construction sur un terrain correspondant à cette carte. Soit il décide de ne pas piocher de carte pour démolir et reconstruire sur un ou plusieurs de ses terrains adjacents.

Toute la difficulté du jeu réside dans cette possibilité de reconstruire. Il est intéressant de démolir et reconstruire car cela permet de marquer plusieurs fois des points sur un même terrain. Mais, en même temps, on n'augmente pas son nombre de constructions et donc ses possibilités de majorité qui peuvent rapporter des points en fin de partie.

Variante Escale à jeux pour 2 joueurs

New York 1901 gagne à être joué à 3 ou 4 joueurs. Si vous ne pouvez jouer qu'à 2, je vous propose d'adopter les règles suivantes.

Installation

Chaque joueur prend les tuiles de deux couleurs. On jouera comme si quatre joueurs étaient en lice. Chacun tire deux identités en début de partie et place sur les deux emplacements de départ un bâtiment de départ de chacune des couleurs.

Tour de jeu

À son tour, le joueur actif réalise une action en choisissant librement la couleur qu'il représente à ce tour. Il est tout à fait possible de jouer plusieurs fois de suite une même couleur au détriment de l'autre. Mais...

Fin de partie

La fin de partie intervient comme dans la règle normale. Mais il faut remplacer la condition « Il ne reste que 4 buildings non construits à un joueur » par « Il ne reste que 4 buildings non construits dans une couleur ».

Décompte final

Il se fait par couleur. Chaque joueur marque donc un score pour chacune de ses deux couleurs. Le score final du joueur est le moins élevé de ses deux scores de couleur !

Exemple : Margaux marque 81 points avec les marrons et 63 points avec les jaunes ; Émile marque 73 points avec les bleus et 64 points avec les verts. Margaux a, au total, marqué plus e points que Émile mais c'est Émile qui gagne puisque son deuxième score (64) est supérieur au second score de Margaux (63).

Bibliographie

  • Plato n° 78 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 78 »
  • Plato n° 82 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 82 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
18 octobre 2015