Titre

Oliver Twist

Auteurs Bruno Cathala  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur

Sébastien Pauchon  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Purple Brain  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2017
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 1 h
Mécanisme collecte
Thème littérature
Emplacement étagères du rayon O
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Gus and Co


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Myludo


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
                 

Tout comme dans certaines familles se trouvent des frères qui se ressemblent et d’autres qui ne se ressemblent pas du tout, Oliver Twist est le cadet physiquement différent de la famille « Cathala-Pauchon ». Bien que graphiquement et thématiquement totalement différent de ses frangins, les gênes et la généalogie ne trompent pas. Oliver Twist est bien le petit frère de Sobek, et le grand-frère de Sobek 2 joueurs. Il fait d’ailleurs le trait d’union entre son aîné et son puiné : le premier est un jeu de cartes pour quatre joueurs, le dernier est un jeu de plateau pour deux joueurs, Oliver Twist de son côté mixe les deux en étant un jeu de plateau pour quatre joueurs.

Exit cette fois-ci la thématique « égyptiens corrompus » de ses deux frères ludiques (et dans une certaine mesure de leur lointain cousin Cléopâtre et la société des architectes). Bruno Cathala et Sébastien Pauchon s’associent à Purple Brain et sa sublime gamme de jeux inspirés de la littérature pour nous livrer un bel hommage à l’œuvre de Charles Dickens, joliment illustré par Maud Chalmel.

Pour autant, tout différent graphiquement qu’il soit, le cœur du jeu reste identique, en retrouvant cette agréable mécanique de jeu de collection de ressources mêlé de stop ou encore, en gardant toujours cette notion du « plus corrompu puni à la fin » qui avait fait le sel de Sobek. Petit plus amusant : les petites mansardes à fenêtre en 3D où les adversaires peuvent s’amuser pendant la partie à essayer d’apercevoir combien d’argent l’on possède et/ou de combien de ressources l’on dispose, tandis que nous-mêmes pouvons tenter tant bien que mal de regarder à quel point notre stock de corruption est avancé ou non. Thématiquement bien amené, on y voit les petits enfants des rues jouer les équilibristes pour épier par les fenêtres des toits londoniens.

Oliver Twist est un agréable jeu très familial et très accessible, pour des parties pas trop longues qui s’expliquent assez rapidement, et auxquelles on a plaisir à rejouer.

Prédécesseur, inspiration

Successeur, semblable

                 

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Raphaël Escot
11 février 2024