Titre

Palazzo

Auteur Reiner Knizia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Alea  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Alea - collection boîte moyenne  
Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2005
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Mécanisme enchères
Thème urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon P, jeu commençant par P, rayon P
Règle du jeu
Résumé
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Après Louis XIV, Palazzo est le second jeu de la collection de boîtes intermédiaires inaugurée en 2005 par Alea/Ravensburger.

 

Palazzo nous transforme en bâtisseurs de palais à Florence. Le but est de construire les palais rapportant le plus de points, c'est-à-dire les plus hauts et, si possible, d'un matériau uniforme. Pour cela, on achète des éléments soit directement au dépôt, soit lors de ventes aux enchères.

Rien de bien nouveau, me direz-vous. Détrompez-vous. Pour une fois, les enchères ne sont pas l'élément prépondérant du jeu, et je ne vais pas m'en plaindre, tant le mécanisme est aujourd'hui utilisé à toutes les sauces. Mais la règle fourmille d'éléments astucieux, qui obligent à réfléchir, mais pas trop. En particulier, le tour de jeu se limite à choisir entre trois actions très simples : prendre de l'argent, fabriquer et éventuellement acheter des étages, ou remanier ses bâtiments.

C'est d'ailleurs là que se situe la réussite du jeu : les règles sont juste assez compliquées pour intéresser les joueurs aguerris, mais restent suffisamment simples pour permettre à des joueurs occasionnels de participer avec plaisir. La durée du jeu, annoncée de 45 à 60 minutes, peut même s'avérer plus rapide encore. Il n'est pas rare que les joueurs demandent à en refaire une partie après la première.

Il est un peu dommage qu'un jeu ne comportant aucun élément de texte ne fasse pas l'objet d'une diffusion plus internationale. Seuls quatre petits cartons d'aide et la règle du jeu sont écrits en allemand. Mais on trouve facilement la règle et les cartes d'aide traduites respectivement par Richard Gergen et Rodolphe Pueyo. Merci à eux.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009