Titre

Rondomino

alias Bendomino
Auteur Thierry Denoual  
Éditeurs Blue Orange  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2007
Joueurs 2 à 4
Public bambins, enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristique dominos
Emplacements étagères du rayon R, jeu commençant par R, rayon R
Règle du jeu
Ressources


Brevet ou modèle


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseur · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Rondomino annonce la révolution chez les dominos ! Que les bourgeois se rassurent : il ne s'agit en fait que d'un tiers de révolution, puisque chaque pièce de cette variante des dominos tourne de 120°.

Le principal intérêt de Rondomino, c'est que si vous savez jouer aux dominos, vous savez jouer à Rondomino. La différence vient simplement du fait qu'il est parfois impossible de placer une pièce à cause de son inclinaison, et cela autorise une règle plus tactique : on peut mettre fin prématurément à la partie si on pense s'en tirer à bon compte, c'est-à-dire posséder en main moins de points que les adversaires.

Rondomino est surtout remarquable pour la qualité de son édition : les pièces sont de très belle qualité, et la boîte métallique constitue un cadeau apprécié, quoique de forme peu pratique pour y ranger le sucre.

Bien joué !

Quelques précisions de l'auteur

« (…) La subtilité du jeu consiste bien entendu dans la pièce à 120 degrés, qui permet de laisser le jeu en position « ouverte » ou de le mettre en position « fermée », comme c'est expliqué au dos de la boîte.

Le domino étant un jeu de blocage, on essaye donc de faire piocher un maximum de pièces à son (ses) adversaire(s). Lorsque je choisis de mettre  le jeu en position « fermée »,  j'ai la possibilité de demander, par exemple,  non seulement du « 6 »  mais en plus,  soit un « 6 » qui va à droite ou soit un « 6 » qui va à gauche. Cela réduit donc considérablement les probabilités que le joueur ait la bonne pièce pour continuer de jouer (en gros de 50% en début de partie et parfois bien plus en fin de partie).

Les Rondominos sont « équilibrés » : pour chaque chiffre apparaissant sur les dominos, 4 vont à droite et 4 vont à gauche. Ceci permet aux joueurs de compter ce qui reste comme pièces face cachée, et de choisir quoi poser en conséquence. La courbure des dominos donne donc plus de contrôle aux joueurs.

Le fait de bloquer le jeu complètement pour finir une partie prématurément n'arrive que très rarement, une partie sur vingt en moyenne… et encore, c'est le plus souvent voulu par un des joueurs qui pense gagner, car il lui reste moins de dominos en main… »
.

Thierry Denoual, juillet 2007

Prédécesseur, inspiration

Successeur, semblable

Bibliographie

  • Plato n° 69 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 69 »
· Prédécesseur · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009