Titre

Russian Railroads

Auteurs Helmut Ohley  
Leonhard “Lonny” Orgler  
Éditeur Filosofia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2013
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 2 h
Caractéristique multiprimé
Thèmes transports, voies ferrées
Emplacements étagères du rayon R, jeu commençant par R, rayon R
Deutscher Spiele Preis 1er Prix 2014
Intern. Gamers Awards Meilleur jeu multijoueurs 2014
Les Trois Lys Lys Passionné 2014
Swiss Gamers Award 3e Prix 2013
Règle du jeu
Vidéorègles
Résumé
Ressources


Jouer sur Board Game Arena


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Gus and Co


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources
Une présentation par Bruce Demaugé-Bost  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Russian Railroads, c'est du gros jeu qui tache, pas pour les enfants ni les petits joueurs (à partir de 24 pages de règle, je m'autorise à parler de «  gros jeu qui tache » ). En boutique, on pourrait passer à côté de cette boîte au design austère. Un petit tour de smartphone sur Board Game Geek nous apprend que le jeu possède une note supérieure à 8, ce qui en fait aussitôt un objet digne d'intérêt.

La règle est bien conçue, mais nécessite sans doute une première lecture préalable par un des joueurs, qui sautera ensuite allègrement la plupart des exemples. Après une première partie (3h30 à 4 joueurs, règles incluses, contre 120 min annoncées), le jeu doit pouvoir s’expliquer en une dizaine de minutes. Il s'agit de faire fructifier sa compagnie ferroviaire en répartissant soigneusement à chaque tour ses employés dans différentes actions (construction ou amélioration de lignes ou de machines, embauche de conducteurs, développement industriel). Les employés, plus ou moins nombreux selon l'action souhaitée, sont posés à tour de rôle sur le plateau central (un peu comme dans l'excellent L’Âge de pierre, mais en plus lourd et sans hasard). Un décompte se produit à l'issue de chaque manche, avant la récupération du personnel.

De la pose d'ouvriers classique, mais bien maîtrisée : les diverses tactiques employées permettent toutes d’obtenir un score honorable et d'envisager une victoire possible jusqu'à la toute fin de la partie. On regrettera juste le décompte des rails qui s'apparente à ce que serait un Scrabble avec des cases «  mot compte sextuple » et «  lettre compte quadruple ». Mention spéciale à un système tout bête mais bigrement efficace de «  détrompeur » qui permet de modifier la fonction de certaines tuiles en obligeant à les placer correctement…

Bibliographie

  • Plato n° 68 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 68 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Bruce Demaugé-Bost
Paul Lequesne
26 novembre 2017