Titre

Waka Waka

Auteur Rüdiger Dorn  
Éditeurs Iello  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Kosmos  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2012
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 45 min
Mécanismes collecte, combinaisons, commerce, troc, points d’action
Thème Afrique
Emplacements étagères du rayon W, jeu commençant par W, rayon W
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumé
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Si je vous dis que l'éditeur allemand, l'auteur, l'illustrateur et le thème de Waka Waka sont les mêmes que ceux de Jambo, vous ne vous étonnerez pas de trouver de nombreuses ressemblances entre les deux jeux. S'il est fréquent que de bons jeux de société pour plusieurs joueurs soient déclinés ensuite en jeux plus légers pour deux joueurs, l'inverse est plus rare. C'est pourtant ici le cas. Dans Waka Waka, vous allez commercer des denrées comme vous l'aviez fait dans Jambo. Et vous ne serez pas dépaysés puisque les illustrations sont strictement les mêmes.

L'objectif est de parvenir en haut d'une échelle d'étapes. Pour franchir chaque étape, il vous faut réunir des marchandises données, en allant les chercher sur les bateaux qui les livrent ou dans le village. Les joueurs agissent au moyen de cartes et de monnaie. Ils ont le libre choix du nombre de cartes qu'ils mettent en œuvre, mais plus ils en utilisent, moins ils pourront refaire leur jeu. Il est possible de jouer entre zéro et trois cartes. Le total des cartes jouées plus la pioche sera toujours égal à trois. Par exemple, si l'on n'en joue aucune, on peut ensuite piocher trois cartes ou sous. Si l'on en joue une, on peut piocher deux cartes ou sous, etc.

La difficulté du jeu réside dans l'étroitesse de sa réserve. On ne peut collectionner que six marchandises et ne garder à la fin de son tour que six cartes. Il est donc impossible de préparer plusieurs étapes à la suite, lorsque celles-ci demandent quatre marchandises. Heureusement, le sorcier peut nous aider, à condition d'avoir du feu !

Waka Waka est livré avec plusieurs tableaux d'étapes, de difficulté croissante. Selon l'habitude que vous avez des jeux, commencez par l'une ou l'autre des premières proposées. Les parties sont courtes et la victoire tient souvent à un fil. Waka Waka réussit l'exploit de plaire tant aux joueurs chevronnés qu'à ceux qui ont moins de pratique ludique, ce qui en fait un excellent ambassadeur pour amener vos amis aux jeux actuels.

Prédécesseur, inspiration

Bibliographie

  • Plato n° 47 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 47 »
  • Plato n° 67 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 67 »
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
18 novembre 2012