Titre

Les Aventuriers du rail Europe

Auteur Alan R. Moon  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Days of Wonder  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2005
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Thèmes Europe, transports, voies ferrées
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, rayon A
Intern. Gamers Awards Meilleur jeu multijoueurs 2005
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumé
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu sur Jeux à thème


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseur · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Après le succès des Aventuriers du rail, la version Europe était attendue avec impatience.

Les éditeurs auraient pu se contenter d'une simple déclinaison du jeu sur une carte différente. Mais ils ont préféré, pour notre plus grand bonheur, proposer un jeu légèrement différent, bien que basé sur les mêmes principes.

Au niveau de l'édition, on ne peut que se réjouir de voir apparaître des cartes de format normal, beaucoup plus faciles à tenir en main. Quelques jolies gares viennent s'ajouter aux wagons que nous connaissions déjà.

Les tronçons ne sont pas du tout organisés comme sur la carte nord-américaine. Pour respecter une Europe bourrée d'îles et de péninsules, il existe plusieurs voies en cul-de-sac ou presque, ainsi que des ferries. Le centre de l'Europe, montagneux, est le siège de multiples tunnels.

Plusieurs nouveautés dans la règle.

Les objectifs initiaux passent de trois à quatre, et ceux qui sont rejetés disparaissent définitivement. Chacun peut choisir de réaliser ou non un objectif long et un seul. L'encombrement de la carte aboutissant facilement à l'impossibilité de passer de nombreuses liaisons, une nouveauté apparaît : les gares.

Une gare se pose sur une ville et coûte 1 wagon - la seconde gare coûte 2 wagons et la troisième 3 wagons. À la fin de la partie, les gares non jouées rapportent 4 points chacune, d'où l'intérêt de les poser avec parcimonie. Les gares permettent de se sortir des situations inextricables en « empruntant » la voie d'un concurrent pour réaliser ses objectifs.

Un exemple d'utilisation des gares :

Vert a posé une gare sur Warsawa tandis que Bleu a posé une gare sur Petrograd. À la fin de la partie, chacun désignera le tronçon étranger partant de cette gare qu'il décide d'emprunter grâce à sa gare. Il ne peut choisir qu'un seul tronçon et il est judicieux que celui-ci permette de réaliser plusieurs objectifs.

Vert, qui avait comme objectif de relier d'une part Riga et d'autre part Kharkov, doit choisir.

  • S'il utilise sa gare entre Warsawa et Kyïv, il relie Kharkov à son réseau, mais renonce à relier Riga.
  • S'il utilise sa gare entre Warsawa et Wilno, il relie sans problème Riga mais renonce à Kharkov…

Bleu semble avoir un problème identique : chacun se demande s'il va relier Moskva ou Wilno… Mais en fait, il a placé sa gare sur Petrograd dans le but d'utiliser le ferry vert qui relie Stockholm !

Parmi les nouveautés, on note aussi les tunnels et les ferries qui apportent au jeu une part de hasard non négligeable.

Alors… USA ou Europe ?

La question ne se pose pas du tout. Les deux jeux sont semblables au niveau des règles, mais franchement différents dans leur déroulement. La version Europe présente des modifications intéressantes qui en font un jeu réellement nouveau. Personnellement, je regrette l'importance des locomotives « Joker », qui sont quasi indispensables pour gagner. Sans locomotive, vous ne pouvez pas construire de ferry et vous avez beaucoup de difficultés à construire des tunnels. On peut décider en début de partie de donner à chacun deux locomotives et deux cartes ordinaires, pour compenser le hasard si on le trouve trop important. Mais on peut aussi s'accommoder de ce hasard. En tout cas, dans cette version Europe, il est judicieux de ne pas laisser les locomotives traîner dans la pioche !

Un gros défaut

Le principal défaut du jeu, vous l'aurez remarqué, c'est l'absence sur la carte de Lyon, capitale mondiale des jeux de société. Une absence d'autant plus regrettable que l'histoire des chemins de fer a commencé en région lyonnaise :

  • 1827 : Première voie commerciale entre Saint-Étienne et Andrézieux (23 km)
  • 1830 : Givors relie Rive de Giers (21 km)
  • 1832 : St Etienne relie Rive de Giers (17 km) tandis que Givors relie Lyon-Perrache (19 km) passant notamment par Pierre-Bénite Lyon Saint-Étienne devient la première grande liaison commerciale de voyageurs. Il faudra attendre plusieurs années pour que Paris voie surgir sa première gare…

Prédécesseur, inspiration

Successeur, semblable

Bibliographie

· Prédécesseur · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009