Titre

Les Aventuriers du rail Märklin

Auteur Alan R. Moon  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Days of Wonder  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2006
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Thèmes transports, voies ferrées
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, rayon A
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu sur Jeux à thème


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le troisième titre de la collection « Les Aventuriers du rail », Les Aventuriers du rail Märklin, est encore un succès ! Avant de dire si je préfère telle ou telle version, il me faudra pratiquer autant de parties que de la boîte originale, ce qui devrait prendre quelques années !

On joue cette fois-ci sur la carte de l'Allemagne et quelques changements interviennent par rapport à la version étasunienne.

Quelques petites différences :

La carte tout d'abord : nous sommes en Allemagne mais la nouvelle règle prévoit aussi des destinations étrangères, un peu comme dans Dampfross. Moi, j'aime bien l'Allemagne ! Trois de mes frères et sœurs y sont nés, et ma fille aînée y a vécu. Autant dire que plusieurs noms de villes me sont familiers et ça m'est agréable.

Les couleurs des wagons semblent plus adaptés aux daltoniens. Les pervers pourront en profiter pour jouer à plus de cinq à leur jeu préféré : de belles bagarres en perspective !

Un nouveau type de cartes apparaît : les locomotives « + 4 », utilisables uniquement pour les trajets de longueur supérieure ou égale à quatre tronçons. Pour lever toute ambiguïté, il aurait été préférable de les appeler « 4 + » au lieu de « + 4 » (je sais, je suis chipoteur).

Une nouveauté importante :

Des voyageurs sont mis en jeu. On les pose quand on le souhaite après avoir créé un tronçon, sur une des deux extrémités de ce tronçon. Après quoi une option consiste à promener un passager pour récupérer des points.

Au final, on a un jeu qui semble plus abouti, mais aussi un peu plus compliqué que le jeu de base. Les voyageurs compliquent nettement le jeu, ce qui ravit certains et en désole d'autres. Ceci dit, rien n'empêche ces derniers de jouer avec la règle de base ! Le principal inconvénient est, à mon avis, les petits marqueurs difficiles à saisir sans déplacer les wagons et les voyageurs, mais il s'agit vraiment d'un détail.

En revanche, l'association de Days of Wonder et de Märklin nous donne l'occasion d'avoir un jeu de toute beauté ! Songez que chaque carte de wagon ou de locomotive est différente ! La magie des trains opère, et c'est un vrai bonheur de contempler ces cartes.

Conquis !

Prédécesseur, inspiration

Bibliographie

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009