Titre

Babel

Auteurs Hagen Dorgathen  
Uwe Rosenberg  
Éditeurs Kosmos  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Tilsit  
Année 2001
Joueurs 2
Public ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristiques multiprimé, cartes
Mécanisme points d’action
Thèmes Antiquité, histoire, littérature, Orient, Perse, Arabie, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon B, jeu commençant par B, rayon B
Deutscher Spiele Preis 8e Prix 2001
NetJeux 5e Prix version française 2002
Spiel des Jahres Sélectionné 2001
Spiel der Spiele Meilleur jeu pour deux 2001
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumés
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Il semblait difficile de créer un aussi bon jeu que Kahuna ou César & Cléopâtre. C'était sans compter sur le génie créatif de Uwe Rosenberg, déjà auteur des best-sellers Mamma mia ! et Bohnanza.

La grande nouveauté de Babel, ce sont les actions possibles du joueur. On connaissait les jeux qui proposaient de réaliser un certain nombre d'actions à son tour. Dans Babel, vous pouvez réaliser autant d'actions que vous le souhaitez.

Un tour se passe en trois phases :

  1. Tirage de trois cartes peuple ;
  2. Autant d'actions que souhaité ;
  3. Tirage de deux cartes temple.

Lors des premières parties, on est un peu perdu, tant les possibilités sont multiples. L'intérêt est pourtant éveillé dès la première partie. Babel fait partie de ces jeux dont on se dit qu'on fera toujours mieux la prochaine fois.

Les règles allemandes étaient très floues quant aux pouvoirs des Sumériens. La traduction française, que l'on trouve dans l'édition Tilsit, reproduit la même ambiguïté. Ceux qui reprochaient à l'éditeur français de ne pas traduire fidèlement les règles des jeux Kosmos ne pourront pas faire les mêmes reproches pour Babel, puisque la règle a été ici fidèlement traduite, jusque dans ses imprécisions.

Sur le point du pouvoir des Sumériens, faute de clarté dans la règle, il convient ici de rappeler le consensus qui s'est formé quant à l'interprétation du passage les concernant : on change de camp la dernière carte posée en face, plus toutes les cartes qui la suivent en étant du même peuple, sans discontinuité.

Ce qui manque, tant à l'édition allemande de Kosmos qu'à l'édition française de Tilsit, c'est une aide de jeu. Jean-François Peyridieu propose une aide sur son site. Je m'en suis très largement inspiré pour vous proposer une aide en couleur au format de la boîte.

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
avant 2009