Titre

Cash’n Guns

alias Ca$h’n Gun$
Ca$h’n Gun$ Yakusas
Cash’n Guns Yakusas
Killdog
Auteur Ludovic Maublanc  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs JSP - Des jeux sur un plateau  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Repos Production  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2004
Joueurs 4 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques par équipe, variante
Mécanismes bluff, enfoirés et autres goujats
Thème gangsters, policiers
Emplacements cabinet de curiosités, étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Festival de Cannes Sélectionné 2007
Fest. de Saint-Herblain Sélectionné 2006
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumé
Ressources


Le jeu sur Les Avenjoueurs


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu dans le guide d’achat de Ludism


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Wikipédia fr


Le jeu sur Zoubaoum
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources


  Le jeu de base avec l'extension « fusil à canon scié »

Ludovic Maublanc est un auteur de jeu dont on va parler de plus en plus. Sa fortune personnelle, acquise avec ses droits d'auteur, ne lui permettant pas encore de passer ses journées à regarder pousser son gazon, il lui arrive de vendre sa force de travail à un magasin  de jouets et jeux. Est-ce en époussetant des révolvers en plastique que l'idée de Ca$h'n Gun$ lui est venue ? Nul ne le sait. Mais ça ne m'empêche pas de le raconter

Le premier nom de Ca$h'n Gun$ fut Killdog - mais il aurait pu s'appeler Réservoirbill, probablement inspiré de ces films de gangsters où l'on apprend à tenir son revolver à l'horizontale, pour faire comme les pros (les acteurs, pas les gangsters).

 

Et de fait, quand vous jouez à Ca$h'n Gun$, vous retombez en enfance pour le plus grand bonheur de tous. Les joueurs sont des gangsters qui sortent d'une banque qu'ils viennent de braquer. Attirés par l'appât du gain, et oubliant toute notion de camaraderie et de partage équitable, ils se disent que finalement, moins on est de fous, plus on palpe. Et tous de s'entre-braquer et de s'entre-menacer confraternellement. Le problème, c'est que le révolver n'est peut-être pas chargé. Ou que peut-être il l'est. Ou que peut-être il veut me faire croire…

Bref, Ca$h'n Gun$ est un jeu de pure ambiance, très drôle et très réussi, sauf si un des joueurs croit qu'il joue à un jeu de stratégie. Liquidez-le rapidement, sinon il va vous gâcher le plaisir.

2005 : beau travail des Belges à sombreros

Repos Production, qui nous a déjà enchantés avec Times's Up - un jeu devenu incontournable dans les soirées - a su tirer la substantifique moelle du jeu.

Déjà, l'idée de confier les illustrations à Gérard Mathieu est un clin d'œil fort sympathique à Supergang.

Ensuite, le jeu a pu bénéficier de réelles améliorations avec deux variantes. La seconde en particulier. Elle met en jeu une taupe infiltrée, et transforme considérablement le jeu, qui devient alors un jeu d'ambiance et de déduction tout à fait réussi. Cette variante doit se jouer avec un nombre maximum de 5 ou 6 joueurs, sinon la tâche du policier infiltré est trop difficile.

Il fallait résoudre la difficulté technique des pistolets, qui devaient à la fois ressembler à quelque chose, et ne pas pénaliser le coût de fabrication. L'idée de mettre des pistolets en mousse est très bonne ! Les inconditionnels de réalisme, soucieux d'aider l'industrie extrême-orientale, pourront toujours acheter les pistolets en plastique dans une boutique de jouets.

Première version : mode d'emploi

La première version du jeu est parue en encart dans l'excellent magazine JSP - Des jeux sur un plateau. Il fallait bien sûr procéder à un méticuleux découpage (en faisant attention de ne pas se couper le doigt avec le cutter). La réalisation était assez aisée :


  La première version en encart dans JSP - Des jeux sur un plateau

1) Achetez un clavier pour ordinateur PC. Jetez le clavier. Vous disposez maintenant d'une magnifique boîte en carton de bois d'arbre. Collez sur cette boîte, un peu de tous les côtés, des étiquettes, avec marqué Killdog en gros (ou en plus petit si vous êtes emmétrope).

2) Rendez-vous dabns une boutique de jouets. Achetez 6 pistolets à billes. Jetez les billes.
Note : présentez-vous de la part de l'Escale à jeux, vous bénéficiez d'une demi-douzaine de révolvers pour le prix de seulement 6 exemplaires.

3) Procurez-vous deux exemplaires du journal Des Jeux sur un Plateau no 9 (octobre 2004). Du premier exemplaire, détachez le jeu en encart spécial, dont vous découperez les cartes. Jetez le reste de la revue.
Grâce à cette astuce (Escale à jeux™), vous bénéficiez du jeu en encart tout en conservant un journal complet, que vous pourrez revendre à prix d'or dans quelques années, quand le fond de pension où vous avez versé toutes vos économies déposera son bilan. Vous me remercierez alors pour ce bon conseil. De rien. Ça me fait plaisir de rendre service.

4) Assemblez le tout soigneusement : la boîte à l'extérieur, les révolvers, la règle, les cartes et jetons à l'intérieur. Fermez. Servez froid ou chaud selon l'ambiance de votre groupe de joueurs.

2007 : extension Ca$h'n Gun$ Yakusas

L'extension Yakusas permet de modifier le nombre de joueurs et le type de jeu, puisqu'on joue maintenant en équipes, ce qui introduit dans le jeu la diplomatie et la fourberie.

Le jeu se pratique de 6 à 9 joueurs, en 3 équipes dont une de Yakusas. Toute la symbolique est présente : honneur, doigt coupé, etc. Un véritable bonheur exotique.

Par ailleurs, la boîte comporte une mini-extension,  avec des objets à pouvoirs spéciaux ou surprenants, qui ensanglantent encore plus le jeu. Là aussi, que du bonheur.

Le seul inconvénient, c'est que la boîte devient réellement lourde à emporter en week-end.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
2 mars 2008