Titre

Container

Auteurs Franz-Benno Delonge  
Thomas Ewert  
Éditeur Valley Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2007
Joueurs 3 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h 30
Caractéristique pièce de musée
Mécanismes commerce, troc, économie, gestion, enchères, fret, logistique, maîtrise
Thèmes bateaux, transports
Emplacement étagères du rayon C
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Vin d’jeu
                 

Pierre et Bilou, qui possèdent ensemble la plus importante collection mondiale de jeux francophones « raisonnés », classent Container parmi les trois meilleurs jeux économiques avec Acquire et Long Short. À l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai pas encore eu l'occasion de pratiquer Long Short mais je suis, comme les conservateurs cufficiens, un fan d'Acquire. C'est donc avec empressement que je me suis jeté sur Container.

Franchement, je n'ai pas été déçu ! Les auteurs de Container ont réussi à mettre en boîte une simulation économique du marché libre et sans contrainte, tellement réaliste que notre première partie s'est achevée par une crise financière puis économique  !

À cette occasion, nous avons mis en lumière un léger « bug » de la règle. Puisque tous les joueurs étaient incapables de rembourser leurs crédits, ils étaient contraints de rendre à la banque les produits qu'ils avaient. Et comme les produits revenaient inlassablement à la banque, le jeu se révélait interminable.

Pour résoudre ce léger défaut qui ne devrait pas arriver - rappelons que les lois du libre marché sont ce que Dieu a fait de plus réussi, et qu'elles sont en particulier auto-réparatrices (dis, tonton, pourquoi tu tousses ?) - il suffit de convenir que les marchandises rendues à la banque sont retirées du jeu.

Cette simulation, d'autant plus réussie qu'elle laisse chacun totalement libre d'agir et de commercer avec des contraintes réduites au minimum, permet de laisser s'exprimer l'homme d'affaires ou le piètre commerçant qui est en vous. Vous devez produire, vendre, transporter, acheter dans la plus totale liberté, y compris celle de vous ruiner totalement.

Une vraie réussite, par l'inoubliable auteur du fabuleux Big City.

Bibliographie

                 

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
28 décembre 2008