Titre

Les Piliers de la terre

Auteurs Michael Rieneck  
Stephan Stadler  
Éditeur Filosofia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2007
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristiques multiprimé, pièce de musée, variante
Mécanismes affectation de travailleurs, économie, gestion
Thèmes histoire, Ken Follet, Moyen Âge, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon P, jeu commençant par P, rayon P
Festival de Cannes Sélectionné 2008
Deutscher Spiele Preis 1er Prix 2007
Spiel der Spiele Meilleur jeu pour experts 2007
Règle du jeu
Vidéorègles
Résumé
Ressources


Jouer en ligne sur BSW


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Contrairement à ce que pourrait laisser croire la couverture, Les Piliers de la terre n'est pas une création de Ken Follet, mais de Michael Rieneck et Stephan Stadler, qui se sont inspirés du roman-fleuve de l'écrivain gallois.

Gros jeu de gestion, Les Piliers de la terre peut faire un peu peur avec sa longue règle. Mais cet obstacle n'est qu'apparent, car si la règle est longue, c'est avant tout qu'elle est très précise et explicite, ne laissant aucun point obscur.

Le jeu, une fois découvert, se révèle extrêmement fluide et intuitif. Le but est d'acquérir des points de gloire en participant à la construction de la cathédrale. Pour cela, il faut embaucher des artisans, envoyer ses ouvriers chercher les matières premières, mais aussi courtiser les princes séculiers et les ecclésiastiques.

Les Piliers de la terre comporte quelques mécanismes intéressants et innovants, comme par exemple le système d'attribution des rôles aux bâtisseurs, même si le hasard semble parfois jouer des tours. Vous trouverez ci-dessous quelques propositions de variantes pour en atténuer les effets. Mais personnellement, ce hasard ne me gêne pas outre mesure.

Il est conseillé de bien lire la règle avant de jouer, et surtout de prendre connaissance des cartes d'artisan pour voir les possibilités qu'ils offriront dans les différentes étapes du jeu.

Pour ceux qui ont aimé l'esprit de Caylus, on peut dire que Les Piliers de la terre, c'est un peu un Caylus « light », plus court et plus facile.

Par ailleurs, il s'agit probablement d'un des plus beaux jeux de ma collection, avec des illustrations à la fois splendides et lisibles. Chapeau !

Et le roman, dans tout ça ? J'avoue que j'en ignorais l'existence, mais vu tout le bien qu'on en dit, je crois que je vais sacrifier quelques soirées-jeux pour le lire…

Variantes Escale à jeux

Pour ceux qui se plaignent du hasard de la pioche des bâtisseurs, on peut trouver des aménagements à la règle, qui ne modifient pas fondamentalement l'esprit du jeu. Vous trouverez ci-dessous deux propositions de variantes pour atténuer ce hasard.

Quatre par quatre : on met dans le sac un seul bâtisseur de chaque couleur, puis on tire un par un les quatre premiers bâtisseurs comme normalement. On met ensuite un nouveau bâtisseur de chaque couleur, etc.

Pioche d'or : le premier joueur, en plus de son privilège de rejeter une fois un pion qui ne lui convient pas, peut en rejeter autant qu'il le désire en payant à chaque fois un or à la banque.


  Un aperçu de quelques cartes. Belles, et de surcroît en français !

Successeur, semblable

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009