Titre

Porta Nigra

Auteurs Michael Kiesling  
Wolfgang Kramer  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2015
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 1 h 15
Mécanismes majorité, points d’action
Thèmes Antiquité, Italie, Rome antique, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon P, jeu commençant par P, rayon P
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux à thème


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Gigamic était surtout réputé pour des jeux dont la règle tenait sur une petite page, traduite en soixante langues. Mais depuis quelques années, l'éditeur pas-de-calaisien nous propose aussi des jeux pour joueurs aguerris ou chevronnés.

S'il s'adresse à des joueurs avertis, Porta Nigra reste abordable. Quand vous y aurez joué au moins une fois, vous pourrez l'expliquer facilement à vos amis sans recourir à la règle.

Le jeu est l'œuvre du célèbre duo formé de messieurs Wolfgang Kramer et Michael Kiesling qui signent ici leur deuxième « gros » jeu chez Gigamic après Gueules noires. Quand on voit le matériel du jeu, avec ses petits étages à arcades empilables, on pense immédiatement à Torres. Rassurez-vous : les jeux n'ont que l'apparence en commun ; les mécanismes sont très différents.

Pour accumuler les points, il va vous falloir faire preuve d'efficacité et d'économie dans vos déplacements. Le jeu est divisé en quatre zones, chacune d'elles comportant une boutique et des zones de construction différentes. À chaque tour, vous pourrez réaliser deux ou trois actions, parfois un peu plus, proposées par un jeu de huit cartes identiques pour chaque joueur mais qui n'arriveront pas au même moment. Vous pouvez ainsi acheter des éléments de construction, des points d'action, des faveurs échangeables contre des actions spéciales, de l'argent ou le droit de construire. Vous devez gérer au mieux vos stocks, votre portefeuille et vos employés pour remporter des majorités dans les quatre quartiers. Mais il faudra aussi faire preuve d'opportunisme, en construisant au bon endroit et au bon moment pour gagner une majorité ou un avantage.

Le jeu est d'une grande richesse tout en restant assez simple. On y joue et rejoue avec plaisir, tant à deux qu'à trois ou quatre joueurs, la durée de jeu n'excédant pas une heure et demie quelle que soit la configuration.

Porta Nigra a aussi été l'occasion pour moi de découvrir Augusta Treverorum

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
, l'ancienne ville romaine qui deviendra Trèves, où j'ai quelques vieilles attaches familiales.

Bibliographie

  • Plato n° 86 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 86 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
13 décembre 2015