Titre

Richard Cœur de Lion

Auteur Klaus Teuber  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Kosmos  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Tilsit  
Année 2003
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 1 h
Caractéristique tablier modulaire
Mécanisme partage territorial
Thèmes histoire, mines et carrières, Moyen Âge
Emplacement étagères du rayon R
Deutscher Spiele Preis 5e prix 2003
Spiel der Spiele Meilleur jeu entre amis 2003
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux à thème


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Disons le clairement ! Richard Cœur de Lion est édité par Tilsit, qui édite également mon propre jeu. Les esprits chagrins pourraient penser que je suis partial en disant tout le bien que je pense de ce jeu. Tant pis pour eux, ils passeront à côté d'un jeu à la fois beau, intelligent, extrêmement interactif, et pourtant simple à apprendre et rapide à jouer. C'est bien fait pour eux. Na !

Et puis d'abord, pourquoi un éditeur n'aurait-il pas le droit d'éditer deux très bons jeux ?

Klaus Teuber a modifié deux jeux qui étaient édités par Goldsieber Spiele en passant chez Kosmos. Le premier, Entdecker, est devenu Nouveaux Mondes (Die neue Entdecker).  L'autre, Löwenherz, est devenu Richard Cœur de Lion (également nommé Löwenherz pour nos cousins teutons).
Alors que Entdecker se compliquait en passant de la version 1 à 2, c'est le contraire qu'on constate avec bonheur pour Löwenherz.

L'auteur a réussi à ne conserver que la partie principale du jeu, à savoir la conquête de fiefs, par le placement et le déplacement des frontières, la puissance des chevaliers et des alliances (souvent forcées).

La première version était encombrée de règles de bluff et de négociations, qui alourdissaient le jeu sans lui apporter grand-chose. On est revenu à un système de jeu beaucoup plus simple, où les joueurs font leurs actions à tour de rôle. L'auteur a imaginé un astucieux système de cartes, qu'on peut jouer en payant ou vendre à la banque, pour se refaire une santé économique. Les tours s'enchaînent rapidement, et il arrive fréquemment que le(s) perdant(s) réclame(nt) leur revanche. Ce qu'un chevalier ne peut pas refuser !

La première version, très intelligente mais aussi très compliquée, avait tendance à prendre la poussière sur mes étagères, tant il était difficile de lancer une partie, qui réclamait des joueurs aimant se creuser la tête et se coucher tard.

Heureusement, Richard Cœur de Lion est arrivé !

Un coup de cœur à acquérir sans tarder

Prédécesseur, inspiration

Bibliographie

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009