Titre

Tayü

alias Tayü XXL
Auteur Niek Neuwahl  
Éditeurs Goliath  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Kosmos  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1999
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques dominos, dominos triple-carré 8 côtés, pièce de musée, surdimensionné ou géant, variante
Mécanismes gain par chemin, gain par score, permutations
Thèmes Chine, contes, littérature, Orient
Emplacements étagères du rayon T, jeu commençant par T, rayon grands jeux, rayon T
Spiel des Jahres Sélectionné 1999
Règle du jeu
Ressources


Brevet ou modèle


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Ne me demandez pas d'être objectif avec Tayü : j'ai un faible pour les jeux de connexion, étant tombé petit dans une marmite de TwixT et de Hex.

Tayü est non seulement un jeu de connexion, mais également un jeu de Niek Neuwahl  ! Il semblait dès lors impossible qu'il échappe à une très bonne note sur le site de l'Escale à jeux !

Restait à essayer le jeu. Aucune déception ne m'attendait. Peut-être la mise en place est-elle un peu fastidieuse, avec la constitution d'un bloc de dominos qui ne demandent qu'à tomber. Mais il semble difficile de s'exonérer de cette phase, car le dos des dominos indique s'ils comportent des sorties sur trois faces ou sur moins, et le joueur doit pouvoir choisir entre ces deux grands types de dominos. Une fois en possession de votre domino, vous devez continuer un canal qui recouvre toute la carte. Le but de chacun des opposants est d'amener le canal vers ses bords du tablier.

   

Alors que la plupart des jeux de réseau ont pour but d'être le premier à connecter ses deux bords, Niek Neuwahl a imaginé un but beaucoup plus subtil. Il faut faire aboutir le canal sur un maximum de cases au nord comme au sud pour l'un, à l'est et à l'ouest pour l'autre. Le score est le produit des deux nombres. Si vous avez donc deux embouchures en est et trois en ouest, vous marquez 2 × 3 = 6. L'adversaire n'aura donc de cesse de vous empêcher de créer vos embouchures d'un côté ou de l'autre, puisque les plus mathématiciens d'entre vous le savent : si l'un des termes du produit est nul, le produit lui-même est nul (j'arrête là ces tergiversations algébriques, car j'en vois au fond qui sont en train de quitter le site !).

Bref un beau jeu, peut-être un peu cher, mais d'une qualité irréprochable, sauf si comme un ami orléanais, vous êtes tombé sur un exemplaire défectueux qui gâche le plaisir de jouer (message personnel : si tu le jettes, Mops, donne-moi l'adresse de ta poubelle). Les dominos sont de très belle qualité, et les illustrations de la boîte et du tablier du plus bel effet.

Merci à Niek Neuwahl pour l'exemplaire gentiment envoyé à l'Escale à jeux.

2007 : Tayü enfin accessible à tous

Quand on connaît la qualité d'un jeu comme Tayü, il est toujours décevant de constater qu'on ne peut le trouver que dans quelques boutiques. La nouvelle édition de Tayü par Goliath, un éditeur très bien implanté grâce à ses succès comme Triominos, sera l'occasion de permettre à Tayü de connaître enfin une consécration méritée.

Une rumeur courrait selon laquelle le matériel de jeu de cette nouvelle édition serait médiocre. Il n'en est rien, rassurez-vous. Bien sûr, on aurait aimé conserver des pièces en plastique lourd comme dans l'édition de Kosmos.

L'édition de Goliath est très agréable avec son tablier solide et conçu pour bien maintenir les pièces. Aucun défaut ni décalage sur les pièces, ce qui gâchait parfois le plaisir de l'édition précédente. On peut regretter les teintes choisies mais ces couleurs vives et laquées sont parfaitement cohérentes avec le thème chinois…

Tayü gagne logiquement sa place au panthéon de l'Escale à jeux avec un coup de bien mérité.

Variante à 4 joueurs : charité bien ordonnée…

La règle précise qu'il est possible de jouer à deux ou à quatre en équipes de deux. Il est également possible de jouer à trois avec la fameuse mécanique chère à Niek Neuwahl, et également exploitée dans Aztec.

Ce que je vous propose ici est une variante simple pour quatre joueurs, qu'on pourrait appeler « Jeu en équipe, mais pas trop ». Le principe est de jouer chacun pour soi, mais avec des intérêts communs. Le score d'un joueur est égal à la multiplication du nombre d'embouchures de son partenaire d'en face, par le carré de son propre nombre d'embouchures.


Dans l'exemple ci-dessus :

  • Sud a trois embouchures = 3 points
  • Ouest a deux embouchures = 2 points
  • Nord a six embouchures dont trois doubles = 9 points
  • Est a huit embouchures dont deux doubles = 10 points.

Les scores sont donc :

  • Sud : ( 3 × 3 ) × 9 = 81
  • Ouest : ( 2 × 2 ) × 10 = 40
  • Nord : ( 9 × 9 ) × 3 = 243 : il gagne la partie !
  • Est : ( 10 × 10 ) × 2 = 200

Est aurait peut-être dû aider davantage son compagnon de misère. Il ne sert à rien de créer dix points d'embouchures si, pendant le même temps, on laisse son compère se faire étriller par les adversaires.

L'auteur, Niek Neuwahl, s'est montré intéressé par cette variante. Il a procédé à un calcul intéressant : l'optimisation de la construction des canaux dans le cadre de cette marque à quatre « semi-coopérative ». Le problème posé est le suivant : si mon partenaire possède cinq connexions et moi trois, est-il plus intéressant de lui en créer une sixième ou, au contraire, de créer ma quatrième ?

En fait, tout dépend du but du jeu. On peut en effet jouer de deux façons. On peut d'une part décider que le résultat est individuel, auquel cas il y a un seul gagnant. Mais on peut également décider que les deux gagnants sont les deux joueurs du camp qui marque le plus de points d'un côté ou de l'autre. Dans ce dernier cas, il est intéressant de favoriser l'un des deux joueurs, puisque sa victoire se traduira en la victoire de son camp.

Niek Neuwahl a étudié les différentes hypothèses de deux à quinze canaux, et les gains des deux joueurs selon la répartition de ces canaux.

3 canaux
rép. 1-2            
gain 2/4            
4 canaux
rép. 2-2 3-1          
gain 8/8 9/3          
5 canaux
rép. 3-2 4-1          
gain 18/12 16/4          
6 canaux
rép. 3-3 4-2 5-1        
gain 27/27 32/16 25/5        
7 canaux
rép. 4-3 5-2 6-1        
gain 48/36 50/20 36/6        
8 canaux
rép. 4-4 5-3 6-2 7-1      
gain 64/64 75/45 72/24 49/7      
9 canaux
rép. 5-4 6-3 7-2 8-1      
gain 100/80 108/54 98/28 64/8      
10 canaux
rép. 5-5 6-4 7-3 8-2 9-1    
gain 125/125 144/96 147/63 128/32 81/9    
11 canaux
rép. 6-5 7-4 8-3 9-2 10-1    
gain 180/150 196/102 192/72 162/36 100/10    
12 canaux
rép. 6-6 7-5 8-4 9-3 10-2 11-1  
gain 216/216 245/175 256/128 243/81 200/40 121/11  
13 canaux
rép. 7-6 8-5 9-4 10-3 11-2 12-1  
gain 295/252 320/200 324/144 300/90 242/44 144/12  
14 canaux
rép. 7-7 8-6 9-5 10-4 11-3 12-2 13-1
gain 343/343 384/288 405/225 400/160 363/99 288/48 169/13
15 canaux
rép. 8-7 9-6 10-5 11-4 12-3 13-2 14-1
gain 448/392 486/324 500/250 484/176 432/108 338/52 196/14

Comme on le voit, les meilleurs résultats correspondent à une répartition 2-1 des canaux entre partenaires. Encore faut-il être du bon côté. Partant de ce constat, à vous de choisir votre variante : soit un gagnant, soit deux gagnants, selon votre humeur.

Tayü géant

À l'instar des meilleurs jeux abstraits, Tayü dispose de sa version géante, bien agréable pour les démonstrations, salons et week-ends.


Et l'une de ces versions géantes est arrivée dans la collection ! Voilà un jeu qui ne va pas chômer. Si vous êtes dans la région de Lyon, vous pouvez venir l'essayer lors des soirées au club de Pierre-Bénite. Sinon, il prendra régulièrement l'air lors des animations de l'association Rêves de Jeux, partenaire privilégié de la collection de l'Escale à jeux.

2012 : nouvelle boîte

Rien n'est modifié, sauf les couvertures de la boîte et de la règle où les charmantes geishas stylisées sont remplacées par des barbus à gros sourcils. Espérons que ce changement permettra à Tayü d'entrer dans plus de magasins, et donc dans plus de chaumières.

Successeur, semblable

Bibliographie

  • Plato n° 12 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 12 »
· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Bruce Demaugé-Bost
avant 2009
11 novembre 2012