Titre

Great Western Trail - Argentine

alias Great Western Trail - Argentine - Vignettes
Auteur Alexander Pfister  
Éditeur Eggertspiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2022
Joueurs 1 à 4
Public ados, adultes
Durée 1 h 30
Mécanismes amélioration de tableau, économie, gestion, gain par score, recrutement de matériel (deckbuilding)
Thèmes animaux, animaux de la ferme, transports, urbanisme, construction, vaches, voies ferrées
Emplacement étagères du rayon G
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Myludo


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Il est difficile – voire courageux – de vouloir succéder à un jeu aussi abouti que Great Western ou Great Western Trail - Seconde Édition. Great Western Trail - Argentine relève le défi et gagne sa place dans le panthéon de l'Escale à jeux.

Si vous êtes familier de Great Western, vous connaissez plus de la moitié du jeu et sa mécanique générale est familière : avancer son pion, effectuer les actions de la case atteinte, compléter sa main. On livre toujours des troupeaux, on avance toujours un train, on embauche toujours des équipiers. Mais les nouveautés sont nombreuses, qu'il s'agisse de modifications ou d'ajouts.

Quatre types de personnel au lieu de 3

Le cowboy devient un gaucho, l'ouvrier ou l'ouvrière devient un charpentier et l'ingénieur devient une machiniste. Le fermier apparaît. Il n'est pas embauché au marché du travail. On l'acquiert en utilisant la force des bovins et de quelques employés.

Nouveaux curseurs

Le grain et la force entrent en jeu.

  • On compte toujours sur l'argent (des pesos et non des dollars), sur la valeur des vaches et sur les certificats. mais de nouvelles valeur arrivent en jeu :
  • Le grain, difficile à acquérir, permet de livrer les quartiers des villes et de charger les bateaux.
  • La force, présente sur toutes les vaches (certaines sont très fortes) et sur quelques membres de l'équipe, permet d'aider les fermiers et de les gagner à notre cause. Quand on utilise la force des vaches, on reçoit une ou deux cartes d'épuisement qui pourrissent notre troupeau. Heureusement, on peut s'en débarrasser assez facilement.

Quelques modifications mineures

La plupart des modifications mineures sont des simplifications bienvenues.

  • On ne reçoit pas de carte d'objectif au départ.
  • L'action auxiliaire "reculer la locomotive puis détruire une carte" devient "reculer la locomotive, piocher une carte puis détruire une carte".
  • Retirer les jetons qui permettent de piocher jusqu'à 5 puis 6 cartes ne coûte plus d'argent, mais reste difficile.
  • Plus de forêts, mais des champs de céréales qui rapportent du grain ou de l'argent.
  • Le sixième emplacement de la piste de certificat est blanc et non noir.
  • Il n'y a plus de bâtiment "marché aux bestiaux personnel", mais le sixième gaucho embauché permet d'acheter des bestiaux.
  • Le marché du travail a une ligne de moins et les deux premières lignes sont immédiatement disponibles : moins de stress pour les derniers joueurs à démarrer.
  • Le deuxième, troisième et quatrième joueurs, en plus d'avoir quelques pesos supplémentaires en début de partie, piochent respectivement cinq, six ou sept cartes ; mais ils ne peuvent en conserver que quatre.

Un marché aux bestiaux un peu différent

Nouvelle vache petite mais costaude.

  • Les prix du marché aux bestiaux sont légèrement modifiés.
  • Une nouvelle race de vaches oranges est disponible, assez chère à l'achat, peu rentable en livraison mais idéale pour aider et embaucher des fermiers.

Les fermiers sont de nouveaux obstacles

Les fermiers remplacent les dangers et les indiens (ou bandits).

  • Les fermiers encaissent des pesos quand on leur rend visite.
  • Vous pouvez embaucher un fermier qui vous rapportera 2 points de victoire en fin de partie. On peut regretter que ce gain ne soit pas rappelé sur la tuile. Il peut aussi permettre de gagner des cartes d'objectif.
  • Vous pouvez aussi ajouter le fermier à votre équipe. Il ne rapportera plus de points de victoire mais récoltera du grain pour vous grâce à certains bâtiments.

Un chemin de fer différent

Prennez le train pour rejoinde Buenos Aires !

  • Avancer sa locomotive permet d'emprunter des raccourcis pour arriver plus vite à Buenos Aires (le Kansas City de la version Argentine). Le chemin sans raccourci devient rapidement envahi de fermiers qui réclament votre aide, et accessoirement quelques pesos.
  • La station terminus peut être atteinte plusieurs fois, rapportant à chaque fois des points de victoire.

Des livraisons radicalement différentes

L'Argentine élève des vaches pour le marché européen. Il faut charger des bateaux, les décharger à quai et les livrer en ville.

  • Une nouvelle étape apparaît à l'arrivée à Buenos Aires : la livraison depuis le quai d'un port européen vers un de ses quartiers. Si vous avez assez de grain, vous pouvez livrer un disque et gagner de l'argent, des points de victoire ou des avantages. Chaque point de livraison en ville ne peut recevoir qu'un seul jeton !
  • Le quartier (N, S, E ou O) où l'on livre peut être important pour remplir certains objectifs.
  • Après avoir vendu son troupeau (étape 2), on procède à un chargement (étape 3) en plaçant un disque sur un navire. Certains partiront vers une ville européenne et rapporteront des points de victoire en les déchargeant sur le quai. Le mieux sera de les livrer ensuite en ville pour accroître les gains.
  • Le navire de valeur 0 et celui de valeur 18 (comme les villes de même valeur dans la version US) peuvent recevoir plusieurs disques pour perdre ou gagner plusieurs fois la valeur indiquée en points de victoire.
  • Charger un navire demande de charger les grains pour nourrir le bétail pendant la traversée. Si vous n'avez pas assez de grain, vous risquer de perdre presque tout le bénéfice de la vente car vous devrez en acheter à un tarif élevé.

2022 : Vignettes pour le marché aux bestiaux

Les règles permettent de consulter à tout moment sa défausse, mais jamais sa pioche. Comme on ne se souvient pas forcément toujours des vaches qu'on a déjà achetées, une telle consultation est parfois utile pour éviter des achats inutiles.

Je vous propose d'imprimer, de plastifier et de découper proprement, des vignettes de rappel que vous trouverez à la suite des règles.

Lors de la mise en place du marché initial, puis à chaque nouvelle introduction de bestiaux dans l'offre, placez les vignettes correspondantes sur les cartes. Laissez les autres vignettes à côté de la pioche des cartes bestiaux.

Lorsqu'un joueur achète une ou plusieurs vaches, il prend en même temps les vignettes correspondante et les place près de son plateau pour rappeler quelles vaches il a déjà achetées. Il est aussi possible de placer ces vignettes sur les cartes d'objectif pour savoir facilement quelles vaches on a déjà achetées.

Les vignettes qui restent à côté de la pioche permettent de savoir quelles vaches sont encore dans cette pioche, un renseignement particulièrement utile quand on envisage d'employer un cowboy pour ajouter deux vaches au marché.

Les vignettes sont au même nombre que les vaches du marché.

Prédécesseur, inspiration

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
22 janvier 2023