Titre

Mexica

Auteurs Michael Kiesling  
Wolfgang Kramer  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Super Meeple  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2002
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h
Mécanismes maîtrise, points d’action
Thèmes Amérique précolombienne, histoire, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon M, jeu commençant par M, rayon M
Deutscher Spiele Preis 5e prix 2002
Jeu de l’Année Sélectionné 2003
Règle du jeu
Vidéorègles
Résumé
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

2002 : Mexica chez Ravensburger

Après Tikal, Torres et Java, on attendait Michael Kiesling et Wolfgang Kramer au tournant.

Mexica, leur nouveau jeu basé sur le système des points d'action, était annoncé à Essen en 2001. Il est finalement sorti à Nuremberg en 2002.

Bien que publié postérieurement, Mexica est à mon avis beaucoup plus simple et abordable que ses prédécesseurs. Les règles et le but du jeu sont faciles à expliquer, à un tel point que les auteurs ont dû se creuser la tête pour trouver à remplir le carton d'aide fourni aux joueurs.

Si on cherchait un ancêtre à Mexica, il s'agirait incontestablement du jeu des petits carrés, tel qu'on le joue à l'école sur des feuilles quadrillées.

Le système reste celui des points d'action, que le joueur utilise à son gré lors de son tour de jeu.

Le plan représente l'îlot de la lagune de Texcoco, où les Aztèques établirent vers 1325 leur capitale sur les ruines de laquelle sera plus tard bâti Mexico. La partie se joue en deux manches, qui sont très similaires. Les architectes jouent à tour de rôle. Ils creusent des canaux qui délimitent peu à peu des quartiers. En fondant des quartiers, ils gagnent des points de victoire. Les joueurs bâtissent également des édifices pour essayer d'être majoritaires dans les quartiers. Ils gagnent à la fin de chacune des manches d'autant plus de points qu'ils sont majoritaires dans des plus grands quartiers.

Le jeu se caractérise par des parties assez rapides, aussi intéressantes à 2, 3 ou 4 joueurs, totalement dépourvues de hasard, et très interactives.

Plusieurs originalités sont à noter, dont principalement le système de déplacement sur l'eau. Les joueurs construisent des canaux et des ponts sur ces canaux. Les ponts servent à passer d'un quartier à un autre, mais ils servent également d'embarcadères. Un pion qui se trouve sur un pont peut se déplacer, pour un point d'action, jusqu'à un autre pont joignable par eau, et ce quelle que soit la distance. Sachant que l'île se trouve entourée d'eau (Larousse comme Robert s'accordent volontiers sur ce fait), le parcours d'un pont à un autre peut mener très loin. Le déplacement du pion est primordial dans Mexica. En effet, un joueur ne peut fonder un quartier ou bâtir des édifices que s'il se trouve sur place. Les Aztèques ne disposaient apparemment pas de téléphones cellulaires.

Bref, un excellent jeu, comme on s'y attendait, magnifiquement illustré par l'inévitable Franz Vohwinkel.

Vous avez Tikal et Java ? Je sens que vous allez craquer pour Mexica !
Si vous n'avez pas encore abordé les jeux du tandem Kiesling Kramer, je vous conseille vivement de commencer par Mexica, le plus abordable de leur création.

2015 : Mexica chez Super Meeple

Avec la nouvelle édition chez Super Meeple, Mexica devient incontournable. Tout le matériel a été repensé pour le plaisir de jeu, qu'il s'agisse des pyramides en résine ou des pions et ponts sculptés en bois. Si la règle n'a pas été modifiée, elle est plus claire que dans la première édition, avec des exemples et une prise en main facile.

Le coût final, du fait de la très bonne qualité des composants, s'en ressent un peu mais comme on y jouera et rejouera d'autant plus…

On rêve d'une réédition de Torres de même qualité.

Bibliographie

  • Plato n° 80 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 80 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
27 septembre 2002
4 octobre 2015