Titre

Puerto Rico

Auteur Andreas Seyfarth  
Éditeurs Alea  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Alea - collection grande boîte  
Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Tilsit  
Année 2002
Joueurs 3 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h 30
Caractéristiques multiprimé, adapté aux daltoniens
Mécanismes amélioration de tableau, économie, gestion
Thèmes Antilles, colonisation, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon P, jeu commençant par P, rayon P
Festival de Cannes Sélectionné 2006
Deutscher Spiele Preis 1er Prix 2002
Essener Feder Plume d’or 2002
Spiel des Jahres Finaliste 2002
Spiel der Spiele Meilleur jeu pour experts 2002
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumé
Ressources


Jouer sur Board Game Arena


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr


Le jeu sur Zoubaoum
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

2004 : première version française chez Tilsit

Puerto Rico était annoncé comme LE JEU à ne pas manquer début 2002. L'effet d'annonce étant porté au maximum, il s'agissait de ne pas décevoir les joueurs. Force est de constater que nous n'avons pas été déçus.

Malgré sa durée (compter presque 3 heures pour vos premières parties),Puerto Rico emballe littéralement ceux qui s'y adonnent. Rassurez-vous : avec un peu de pratique, la durée descendra à une heure et demie.

Andreas Seyfarth a réussi là un grand jeu. Pourtant il n'y a rien de vraiment nouveau. Par exemple, le choix des rôles rappelle un peu Verräter, Meuterer ou Citadelles, tandis que les rôles non attribués se voient attribuer une prime, qui rappelle un peu un mécanisme déjà vu dans Vinci. Mais le cocktail est vraiment réussi, et ne ressemble à aucun autre jeu.

 

Le principe général du jeu est celui de la gestion d'une colonie. Il va falloir planter, récolter et transformer vos produits agricoles, les vendre ou les exporter. Pour réaliser toutes ces opérations, il vous faut construire les bâtiments nécessaires, et faire venir des colons de la vieille Europe. Le but est d'acquérir des points de victoire. L'argent, qui est le nerf de la guerre, ne sert au final qu'à départager d'éventuels ex-æquo.

Toutes les opérations se complètent admirablement, et le jeu (certains accordent beaucoup d'importance à cela) colle parfaitement au thème.

Les paris sont lancés et certains voient déjà Puerto Rico en tête du Deutscher Spiele Preis. Comme depuis peu ce prix n'est plus attribué par un jury de professionnels mais par le public, bien fort est celui qui est capable de pronostiquer le résultat !

Dans les faits, on ne se lasse pas de jouer à Puerto Rico. Personnellement, je perds inlassablement, mais je suis toujours content de la partie que je viens de faire. Il est rare que des amis que vous venez d'initier n'aient pas envie d'en refaire une rapidement…

Le seul mauvais point du jeu est la réalisation médiocre des bâtiments, qui dénotent complètement sur le reste du jeu qui, lui, est proprement magnifique.

Puerto Rico réussit l'exploit de nous faire pratiquer à nouveau un jeu d'une durée à laquelle on n'était plus habitué.

Avant que Tilsit ne nous propose une version française incorporant la variante pour deux joueurs, on pouvait jouer avec la traduction de Bruno Faidutti, magnifiquement mise en page par Pierre Nicolas Lapointe. Ce dernier était aussi l'auteur d'aides de jeu d'une qualité qui suscite l'admiration de tous. Bruno Faidutti proposait également sur son site des autocollants pour les bâtiments mauves. Le tout permettait d'avoir un jeu pratiquement francophone.

Depuis mai 2004, plus besoin de se couper ou de se coller les doigts pour jouer en français. Tilsit nous propose Puerto Rico en version intégrale française, et doté d'un numéro « 1 » sur la tranche. La promesse d'autres jeux de la gamme Alea ?

Post-scriptum tout à fait désintéressé : les « numéros 1 » des collections Tilsit sont généralement des chefs-d'œuvre !

2017 : édition améliorée chez Alea / Ravensburger

La nouvelle édition améliore grandement le plaisir de jouer. D'une part, les bâtiments sont illustrés. D'autre part, cette édition intègre les deux extensions officielles, « Nouveaux Bâtiments » et « Les Nobles ».

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
27 août 2004
27 mai 2018