Titre

Stratego

alias Tactico
Auteur Jacques Johan Mogendorff  
Éditeurs Habourdin  
Jumbo  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

MB  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Smeets & Schippers  
Tilsit  
Winning Moves  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1944
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques jeu de pions, pions masqués, tablier carré et pions, tablier 10 x 10 cases et pions, vidéo en ligne
Mécanismes bluff, maîtrise, prise à domination circulaire
Emplacements étagères du rayon S, jeu commençant par S, rayon S
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumé
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources
Une présentation par Michel Boutin  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Histoire du Stratego

Le Stratego est clairement issu de « L’Attaque », un jeu français inventé par Hermance Edan en 1908. La connexion improbable entre ces deux jeux a été établie et présentée par Fred Horn (La Haye) dans plusieurs publications et colloques dont celui sur les jeux qui a eu lieu à la Haute École de Bruxelles (Institut pédagogique Defré) en décembre 2013.

Dans les années quatre-vingt, Fred Horn est invité par son frère à une réunion de voisinage où il a l’occasion d’y rencontrer Michel Voorn qui lui parle d’un jeu dénommé « Tek ». Fred Horn, ne le connaissant pas, accompagne M. Voorn qui lui montre ce jeu de fabrication artisanale dont les règles sont écrites sur un petit carnet : Fred Horn est alors stupéfait et remarque sur-le-champ la ressemblance entre « Tek » et l’ancien jeu français « L’Attaque ».

Michel Voorn raconte ensuite que son père avait fabriqué ce jeu pendant la Seconde Guerre mondiale selon les instructions d’un officier de l’armée de l’air canadienne qu’il protégeait des rafles de la police allemande. Cet officier canadien, qui avait survécu à la destruction de son avion, est devenu un clandestin caché dans les sous-sols de la Haye avec d’autres fugitifs tel Jacques Johan Mogendorff, fugitif lui aussi en tant que juif. Ce dernier a certainement découvert « Tek » auprès du Canadien, puisque les personnes recherchées, et cachées, changeaient de lieux en permanence pour des raisons de sécurité. C’est dans ce contexte particulier que J. J. Mogendorff créé un nouveau design de jeu en s’inspirant de la fabrication artisanale de « Tek » ; il publiera son jeu sous le nom de « Stratego » aux éditions Smeets & Schippers. Cet éditeur commence à distribuer le « Stratego » à la fin de l’année 1944 avec un contrat d’édition d’une durée de 5 ans (1944-1949).


Stratego « pré-Jumbo » (boîte, tablier et pièces)
édité par « Smeets & Shipper » entre 1944 et 1949
(Coll. Michel Boutin)

D’un autre côté, van Perlstein & Roeper-Bosch N.V. (Naamloze Vennootschap) dépose trois noms de jeu, Stratego, Academie, De Zesdaagsche au bureau néerlandais des marques, dans la classe « jeux de société », ces noms sont enregistrés le 20 avril 1942. Cette démarche reste mystérieuse, de même que les relations entre J. J. Mogendorff et van Perlstein ; cependant, ce dernier avait la volonté d’aider les clandestins en cette période fortement troublée. Plus tard, van Perlstein transfère à J. J. Mogendorff la marque Stratego ; elle fut enregistrée le 1er mars 1958 à son nom. Ainsi, cette cession donne la paternité du terme « Stratego », comme nom de jeu, à J. J. Mogendorff à partir de 1942.

Après l’expiration du contrat avec Smeets & Schippers en 1949, J. J. Mogendorff se lance dans la recherche d’un nouvel éditeur. En 1952, Hausemann & Hötte s’intéresse au Stratego, mais en 1956 cette société trouve et achète un jeu militaire qui est certainement le jeu d’origine française « L’Attaque » (édition H. P. Gibson & Sons – UK). J. J. Mogendorff fut donc contacté pour cette trouvaille et il répondit «  Ce jeu semble être une copie exacte de mon Stratego ». Ainsi, on peut penser qu’il ne connaissait pas l’existence du brevet déposé par la Française Hermance Edan en 1908. En plus, l’éditeur britannique H. P. Gibson, qui avait obtenu un droit de distribution de l’Attaque au début des années vingt, n’a pas pu fournir d’informations car ses archives furent détruites lors du Blitz. Après ces quelques péripéties, J. J. Mogendorff signe un contrat avec Hausemann & Hötte en 1958 et les premières boîtes de Stratego sont commercialisées la même année sous le label : Jumbo - Hausemann & Hötte.

La marque « Stratego » a été déposée dans de nombreux pays. Le premier déposant est van Perlstein en 1942 mais cette marque a été cédée à J. J. Mogendorff qui en obtient alors la paternité aux Pays-Bas. Ensuite, Koninklijke Jumbo B.V. (NL) a protégé le jeu dans de nombreux pays. Aux États-Unis, la préservation des droits pour ce jeu est plus complexe en raison du système de Copyright (non en vigueur en Europe). En tout cas, J. J. Mogendorff a déposé la marque Stratego en 1958 auprès des autorités américaines qui l’a enregistrée en 1960 sous le n° 695583. En outre, Milton Bradley a déposé un copyright en 1961 pour le terme « Stratego ». Ces protections juridiques sont mentionnées sur la première édition du Stratego de Milton Bradley en 1961.


Stratego (boîte, tablier et pièces)
édité par Milton Bradley aux États-Unis en 1961
(Coll. Michel Boutin)

En France, le Stratego est protégé par une marque internationale enregistrée en 1962 au nom de Koninklijke Jumbo B.V., sous le n° 258850. Après les années soixante, d’autres éditeurs ont produit le jeu, la plupart du temps sous licence Milton Bradley ou jumbo, par exemple : Parker Brother ; Habourdin, Winning Move ; Chad Valley ; Hasbro ; Spear ; etc.

À partir de 1990, Jumbo-Hauseman & Hötte commence à produire des Stratego avec de nombreuses innovations, parfois en coopération avec Milton Bradley. Aujourd’hui, de nombreuses éditions font référence à l’actualité : bicentenaire de Waterloo, Star Wars, etc.

Structure du Stratego

La structure particulière du Stratego, identique à celle de L’Attaque, peut donc être caractérisée par la combinaison de deux éléments :

  • la notion d'information cachée ;
  • un système de prise basé sur une relation circulaire de domination.

Il y a seulement quelques petites différences entre ces deux jeux, au niveau de la symbolique des pièces et du tablier. L’Attaque se joue sur un tablier de 9 cases sur 10 sur lequel chaque joueur place ses 36 pièces ; les passages d’un camp à l’autre se font par 4 couloirs entre trois rivières. Le Stratego se pratique sur un tablier de 10 cases sur 10 et chacun joue avec 40 pièces ; les deux camps sont séparés par deux lacs situés au centre du tablier, ce qui laisse trois passages pour atteindre le camp adverse. Quelques autres subtilités de prise du drapeau et de déplacement distinguent les deux jeux selon les versions. À partir de la fin des années cinquante, de nombreux jeux commercialisés ont été inspirés par la structure de L’Attaque-Stratego.

Commentaires

Cette courte histoire du Stratego est un résumé de Michel Boutin à partir des contributions de Fred Horn (Stratego) et de Michel Boutin (L’Attaque) présentées à un Colloque organisé à la Haute École de Bruxelles (Institut pédagogique Defré) en décembre 2013, dont les actes ont été édités en janvier 2016. Voir les références ci-dessous :

Art et savoir de l’Inde - Actes du colloque « Jeux indiens et originaires d’Inde » « Jeux indiens et originaires d’Inde », édité par Michel Van Langendonckt. L’ouvrage est disponible à la Haute École de Bruxelles, Catégorie pédagogique Defré, avenue De Fré, 62 - B 1180 Bruxelles ; tél.: +32 (0)2 374 00 99 ; e-mail : defre@heb.be

Quelques boîtes de la collection de l'Escale à jeux

1987 : édition Jumbo

La règle du jeu, en huit langues, se déplie en chevalet et permet de préparer ses forces sans se faire voir de son adversaire.

2003 : édition Tilsit

En 2003, Stratego est édité et distribué en France par Tilsit. La boîte et le tablier de jeu ont rajeuni. Le plan, plié en quatre, permet un rangement moins encombrant, mais l'essentiel n'a pas changé : on trouve toujours les familières petites tours bleues et rouges qui cachent les soldats et les mines de nos armées.

2006 : édition Jumbo

Nouveau design pour notre bon vieux Stratego qui prend un coup de jeune : pions plus modernes, dessins réalistes, etc. L'éditeur est toujours Jumbo, mais la distribution française est maintenant confiée à Winning Moves.

1978 : Tactico, très « inspiré » de Stratego

S'agit-il d'une édition « non autorisée » ? Tout le laisse à penser. Aucune mention de l'auteur ou de l'éditeur ne figure en effet nulle part. Et le début de la règle laisse entendre qu'il s'agit d'un ancien jeu traditionnel originaire d'Europe et ayant conquis les États-Unis.

Les pièces sont de base triangulaire.

Seule différence avec le jeu classique, les éclaireurs sont ici appelés soldats et les démineurs deviennent des caporaux… spécialistes du déminage. Le nombre et la force des pièces sont en tout point identiques ainsi que la dimension du terrain et l'emplacement des lacs.

Merci à Michel Boutin pour cet intéressant apport à la collection.

 C'était en 1988 et c'est sur l'Ina

Tous les jeux
 

Chapitre : Jeux thèmatiques

STRATEGO

Éditeur : Jumbo

Joueurs : 2

Durée : 1 heure et plus

Matériel :

  • Un damier 10 x 10
  • 40 pièces par joueur : Chaque pièce a une valeur hiérarchique

But du jeu : Capturer le "drapeau" de l'ennemi.

 

Comment jouer : Les règles sont identiques à celles de "L’Attaque". Seule différence on peut attaquer une pièce "face à face" ou "de côté".

Commentaire : Lancée à grand renfort de publicité, une nouvelle version de "L’Attaque"... plus chère, à moins que vous ne réussissiez a trouver la version économique, le "Ministratego".

Notre verdict :

  • Clarté des règles : 8/10
  • Originalité : 4/10
  • Présentation : 6/10
 Facile Complexe 
 Chance Habilité 
  • Note globale : 5/10

 

© 1978 Science et Vie
     Hors-série : Les jeux de réflexion
     Banc d'essai, pages 95 à 160

Prédécesseur, inspiration

Successeurs, semblables

Bibliographie

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Michel Boutin
avant 2009
29 mai 2016