Titre

Cartagena

alias Les Évadés de Cartagena
Auteur Leo Colovini  
Éditeurs Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Tilsit  
Venice Connection  
Winning Moves  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2000
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques multiprimé, jeu de pions, tablier modulaire, tablier modulaire et pions
Mécanisme course
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Festival de Cannes As d’or « tactique » 2001
Deutscher Spiele Preis 6e Prix 2001
NetJeux 4e Prix version française 2001
Spiel des Jahres Sélectionné 2001
Spiel der Spiele Meilleur jeu familial 2001
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumés
Ressources


Jouer en ligne sur BSW


Le jeu sur 3 minutes pour un jeu


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu dans le guide d’achat de Ludism


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat
· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

2000 : Cartagena chez Winning Moves

  
La première édition, avec sa boîte sombre

Deux jeux ont marqué l'année 2000 : Carcassonne et Cartagena. Les deux jeux ont en commun une simplicité des règles, qui permet aux jeux de société de conquérir des publics nouveaux. Bien que présentant peu de nouveauté, divers jurys les ont tous deux couverts de prix, souhaitant probablement récompenser des jeux accessibles à tous les publics. On peut en effet dire qu'il s'agit un peu de jeux pour « non-joueurs ».

C'est donc cette simplicité apparente qui explique son succès. Les joueurs chevronnés lui préféreront d'autres jeux, plus stratégiques et plus tordus. Mais ils ne refuseront pas de jouer à Cartagena avec des néophytes.

2005 : Les Évadés de Cartagena chez Tilsit


L'édition de 2005, par Tilsit, avec un dessin très B.D. par Didier Guisérix

Le jeu, qui passait un peu inaperçu, a été redessiné par Tilsit, et proposé dans la même collection que Coyote et Vive le Roi.

Cartagena est un jeu de parcours. Il faut être le premier à sortir ses pions du labyrinthe. Les pions avancent selon les cartes que vous jouez. Reprenant un principe inauguré vingt ans auparavant par Le Lièvre et la Tortue (« Hasel und Igel » pour les djeunz), il faut reculer pour reprendre des forces. Le principe d'avance des pions, le système de pioche de cartes sont intéressants, et laissent peu de place au hasard.

Ne boudons pas notre plaisir. Si Cartagena est un jeu qui ne présente pas beaucoup de nouveauté, il est extrêmement interactif, facile à expliquer, rapide à jouer, beau…

En bref, un bon outil de propagation de la fièvre des jeux, que vous avez certainement envie d'inoculer à votre entourage.

2014 : nouvelle édition chez Ravensburger

L'édition de Cartagena proposée par Ravensburger en 2014 présente de nombreuses différences.

Sur la forme, on ne parcourt plus un tunnel mais un chemin dans la jungle. La boîte est beaucoup plus grande, peut-être un peu trop.

Sur le fond, les modifications sont nombreuses.

La variante « Tortue », où les cartes de tous les joueurs étaient visibles, est abandonnée. Elle pouvait donner des parties interminables avec certains joueurs trop calculateurs. Chaque joueur reçoit quatre pions seulement, au lieu de six, ce qui réduit pas mal la durée du jeu. Surtout, chacun dispose de deux actions par tour de jeu.

Une variante « avancée » propose de prendre cinq pions au lieu de quatre et de disposer de trois actions par tour de jeu.

Ceci dit, rien ne vous empêche de jouer à la première version des règles, si ce n'est l'absence d'un sixième pion par joueur.

Successeur, semblable

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
6 juillet 2014