Titre

Morpion

alias Gobang
Gomoku
Auteur tradition  
Éditeurs domaine public  
ASS  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Fleurus  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Miro  
Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année date inconnue
Joueurs 2
Public bambins, enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Mécanismes combinatoire, gain par arrangement, maîtrise
Emplacements étagères du rayon G, jeu commençant par G, rayon G
Règle du jeu
Ressources


Jouer sur Board Game Arena


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le nom de Morpion se réfère en français à deux jeux assez semblables. D'une part, on appelle souvent morpion le jeu se pratiquant sur un tablier de 3 × 3 cases, autrement dit le Tic-Tac-Toe. D'autre part, le morpion est la forme la plus simple du jeu internationalement connu sous le nom de Gomoku ou Cinq en ligne. C'est de celui-ci dont nous parlons ici.

Édition Ravensburger

Même si la boîte présentée ici s'intitule « Go et Gobang », je ne parlerai pas du Go. Le matériel fourni dans la boîte de Ravensburger ne permet pas de jouer au Go. Contrairement aux échecs ou aux Dames, le Go ne se joue pas sur un tablier de dimension quelconque. Au risque de sembler ridicule et passéiste, j'affirme que le Go ne peut se jouer qu'avec des pierres en pâte de verre, blanches brillantes et noires mates, sur un damier en bois épais ou en pierre de taille parfaitement polie. L'aspect esthétique, s'il n'est pas primordial, participe au jeu. Un adage ne dit-il pas que si un coup n'est pas beau, il n'est sûrement pas bon ?

Revenons au sujet. Deux règles sont livrées avec le jeu : Gomoku et Gobang.

 

La règle du Gomoku est celle du Morpion . Chacun à son tour pose un pion. Le premier qui en aligne cinq gagne la partie. On peut parfaitement jouer avec un papier quadrillé et un crayon. Si on n'a pas de crayon, mais qu'on dispose d'un grand damier et d'une centaine de pion, ça peut aussi convenir.

La règle de Gobang diffère très légèrement. La prise des pions adverses est possible selon un principe d'encadrement. Deux pièces adverses peuvent être capturées, si elles sont entourées par deux pièces de couleur opposée, en diagonale ou selon les lignes du tablier. Les pièces capturées ne sont pas comptabilisées, contrairement à la règle de Pente.

Échiquier chinois

Cette boîte publié par Miro probablement avant 1950 porte un titre bien trompeur. Il ne s'agit en effet ni du Xiangqi, alias échecs chinois, ni des Dames chinoises. Le contenu et la règle sont en effets ceux d'un classique Morpion !

Tous les jeux
 

Chapitre : Jeux abstraits stratégiques

GO/GOBANG

Éditeur : ASS-Fleurus

Joueurs : 2

Durée : Gobang : 10 minutes

Matériel :

  • Un plateau avec une grille 19 x 19 (on joue sur les intersections)
  • 180 pions noirs
  • 180 pions blancs

But du jeu : Le Gobang n'est autre que la "version originale" du morpion : il s'agit de former une ligne continue de cinq de ses pions.
  (Nous ne commenterons pas ici le célèbre jeu de Go.)

 

Comment jouer : Les pions sont placés alternativement par chaque joueur sur une intersection qu'ils ne quitteront plus.
  Une intersection ne peut être occupée par plusieurs pions et il n'y a pas de prise.

Commentaire : On reste étonné de la faible pénétration du jeu de Go en France (connaissez-vous une autre chronique régulière que celle de Science et Vie ?)
  Voici une présentation économique qui vous permettra de faire vos premiers pas tout en vous divertissant avec le Gobang (qui est aussi un très bon entraînement pour le Go).
  Quand vous serez "mordus", vous pourrez choisir un jeu avec des pierres plus maniables.

Notre verdict :

  • Clarté des règles : 9/10
  • Originalité : 10/10
  • Présentation : 6/10
 Facile Complexe 
 Chance Habilité 
  • Note globale : 7/10

 

© 1978 Science et Vie
     Hors-série : Les jeux de réflexion
     Banc d'essai, pages 95 à 160

Système de jeu ou compilation utilisé

Successeurs, semblables

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
10 juin 2012