Titre

Jeux de pions - Bataille astrale

alias Bataille astrale
Auteur Michel Boutin  
Éditeur Ceméa Publications  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1990
Joueurs 2 à 3
Public ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristiques à fabriquer, jeu de pions, tablier d’hexagones et pions, tablier de 61 hexagones et pions
Mécanismes combinatoire, maîtrise, pions qui avancent et/ou pivotent
Thèmes guerre, conquête, science-fiction
Emplacements étagères du rayon J, jeu commençant par J, rayon J
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources
Une présentation par Patrik Carpentier  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

La Bataille astrale est à ranger dans la vaste famille des jeux d'Échecs. Par rapport aux Échecs occidentaux, la première modification réside dans le tablier qui est hexagonal, avec des cases de même forme. L'autre réside dans les pièces qui ont une orientation et surtout des boucliers de défense. Aucune pièce n'étant protégée sur ses 6 côtés, l'adversaire va devoir manœuvrer pour l'attaquer par ses points faibles.

Avant de commencer une partie, il convient aux joueurs de s'entendre sur les combinaisons déplacement / rotation avant / rotation  après. Le choix d'une de ces options modifie fortement la conduite à adopter dans le jeu.

Comme aux Échecs, le but est de capturer une pièce particulière, ici le Vulnérable, le bien-nommé. Cette bataille est un bon petit jeu abstrait doté d'un design schématique qui plaira à certains, mais moins à ceux qui veulent impérativement habiller un jeu par un thème. On dira ici qu'il s'agit de vaisseaux spatiaux croisant dans l'espace plat et fini (ce qui devrait plaire aux amateurs de terre plate).

Pour en revenir au cœur du sujet, il s'agit là qu'une variante agréable du jeu d'Échecs, mais qui ne révolutionne pas le sujet. Avec quelques ajustements, ce jeu pourrait se transformer en une bataille plus épique et plus complexe, selon l'imagination des joueurs. Les « wargamers » pourront même s'offrir l'hérésie d'introduire des lancers de dés

Bien qu'initialement prévu pour 2 joueurs, il est possible d'y jouer à 3, avec tous les risques d'alliance que cela peut introduire…

Système de jeu ou compilation utilisé

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Patrik Carpentier
Paul Lequesne
23 juin 2019