Titre

Jeux de pions - Ordo

alias Ordo
Auteur Dieter Stein  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs publié sur la toile  
Nestorgames  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Psykéludique  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2009
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques à fabriquer, jeu de pions, tablier rectangulaire et pions, tablier rect. N x N+2 et pions
Mécanismes combinatoire, maîtrise
Emplacements étagères du rayon J, jeu commençant par J, rayon J
Site officiel
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Il est encore possible d'être étonné par un jeu combinatoire abstrait, se jouant sur un bête tablier rectangulaire de cases bêtement carrées, avec quelques pions ordinaires.

Ordo est simple à fabriquer : prenez un damier, sciez et jetez deux rangées, gardez bien les pions, lisez la règle et… jouez !

Le but du jeu est d'atteindre la ligne de base adverse avec au moins un de ses pions. La difficulté, c'est que tous les pions doivent rester connectés en permanence. Il n'est donc pas possible d'envoyer un éclaireur percer les lignes adverses. Deux types de déplacement existent : celui d'un pion seul, qui peut éventuellement capturer un pion adverse, et celui d'un groupe de pions alignés orthogonalement (appelé « Ordo ») qui se déplace en groupe, perpendiculairement à son alignement. Vous trouverez plus haut le lien vers les règles complètes.

Comme dans Lines of Action, prendre trop de pions à l'adversaire peut lui faciliter la tâche. Au pire, s'il ne lui reste plus qu'un seul pion, un joueur peut facilement faire bondir ce survivant sur la ligne adverse sans avoir à se soucier de le laisser connecté à ses petits camarades.

Lorsqu'un pion est capturé, provoquant une séparation du groupe adverse en deux ou plusieurs groupes, l'adversaire doit immédiatement répliquer par une action qui ressoude son groupe, faute de quoi il perd immédiatement. Il faut donc conserver en permanence un groupe pas trop filiforme pour éviter une rupture irréversible. Dans l'exemple ci-dessous, issu du site officiel, c'est à Rose de jouer. Voyez-vous comment il peut contraindre Vert à l'abandon ? (Même si cette présentation a été écrite pendant la campagne électorale des élections régionales françaises de 2010, ne voyez dans cette lâche agression des Roses contre les Verts aucune allusion d'ordre politique !).

Quand vous penserez…, dans quelques années, avoir fait le tour du jeu, essayez Ordo X, une règle dérivée de Ordo mais beaucoup plus dynamique, avec exactement le même matériel. Et si vous êtes toujours déçu, il vous suffit de recoller habilement les deux rangées découpées pour retrouver votre beau damier d'origine.

Système de jeu ou compilation utilisé

Successeur, semblable

Ne pas confondre…

· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
14 février 2010